Fascisme et réseaux sociaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Dim 7 Mai - 15:04

Billet d'humeur

Avide d'échanger sur les plus beaux thèmes de la pensée, vous vous êtes inscrit dans un forum philosophique. Mais voilà que petit à petit et à votre plus grande stupéfaction, vos hôtes, bien que dotés de quelques mots pour s'exprimer, se révèlent surtout de bons gros beaufs, et intellectuellement limités avec ça ?
Pas de panique, voici à votre intention ce petit manuel de survie en milieu fasciste !

Quelques bases élémentaires de courtoisie d'abord. Énervé, vous tenez à signifier discrètement alentour que le modé est un petit con raciste, ne cherchez pas directement à l'amener à dire que pour lui : "un arabe c'est un arabe", ça se verrait trop, le type marcherait pas. Si par contre vous obtenez de lui : "un musulman c'est un musulman", c'est quand même un beau résultat. Considérez que c'est équivalent dans l'esprit, et donc apte à vous satisfaire, avec l'humilité qui sied à tout honnête artisan des mots : brisez là, n'y revenez pas, et notre ami n'y verra que du feu (ne le traitez bien sûr jamais directement de raciste, indignez-vous plutôt de la bêtise du racisme, et profitez alors pleinement de ses grandes tapes complices dans le dos, puisqu'il n'est pas raciste bien sûr, juste qu'il claironne à tous vents que les musulmans sont un problème).

Evitez de même d'insinuer que l'ensemble du forum en a ras la foufougnette de ses méthodes : le chef certes impose un mode relationnel hyper agressif et flippant, mais sachez qu'il en est parfaitement inconscient, et que donc tout ça c'est pas sa faute, soyez indulgent (il faut laisser le temps au temps).

Évitez enfin les allusions à Bergman et Kubrick. Ne jouez pas avec le feu en postant par exemple cet extrait a tout bout de champ, n'oubliez pas que l'humour n'est pas sa qualité première :




Vous parlez d'amour, il comprend pornographie ? Pas de panique. Évitez des expressions type : "rhôô c'est pas la fête du slip ici" qui lui sembleraient dévaloriser la tenue qu'il croit hautement contribuer à instaurer dans son forum : éludez dans un premier temps, puis pontifiez ensuite sur la profondeur des sentiments, alors il vous rejoindra avec émotion et peut-être gratitude (car profonde est la nature des chefs).

Évitez les allusions vaseuses voire répétées au "Dîner de cons" (et autres identifiants simplistes). Soyez psychologue et méfiez-vous quand même : certains chefs arrivent à comprendre l'ironie. N'oubliez jamais en tous cas que vous n'êtes pour le chef qu'un objet personnalisé au sein du forum, et par là-même susceptible d'en être évincé d'un simple clic au gré de ses caprices, tel un méchant dragon terrassé par Super-Mario.

Après Kubrick et l'armée, évitez de même toute allusion à la police, il n'est pas utile d'évoquer le projecteur que le chef braque sans cesse à dix centimètres des yeux de qui lui résiste ou déplaît, sur l'air ô combien évocateur du "on est chez nous", apte à faire sentir les choses à qui de droit avec cette french touch si pleine de délicatesse. N'abusez pas de votre position d'hôte et prolongez ainsi le nombre virtuel de vies que Super-Mario vous a si aimablement octroyé.

Ne ricanez pas non plus grassement à chaque fois qu'il vous répond des choses du genre : "mais ce n'est pas si simple, cher ami", avant d'entamer une régurgitation de type néolithique, basse du plafond voire paternaliste pour le même prix. Gardez vos nerfs et ne l'appelez pas non plus "bwana" aussitôt après, il risquerait de comprendre pour la première fois ce que vous dites, ce qui est parfaitement inutile dans notre cas de figure, voire nuisible pour la suite de vos relations.

Évitez aussi de lui expliquer que son interprétation est erronée, le chef ignore que comme tout-un-chacun, il interprète. Pour lui, il dévoile : tout chef est persuadé de "dévoiler" la vraie nature des propos de ses sujets (qui eux pataugent évidemment dans le marasme de leur insignifiance sémantique). Quand par exemple vous évoquez le virtuel chez Deleuze et que bwana vous reprend en citant Zemmour, sifflotez, aller faire pipi, et remerciez plutôt le ciel pour cette tranche de gaité dont il aura paré votre journée.

Si possible évitez de la même façon de lui expliquer que vous venez (encore) de le retourner comme une crêpe. Essayez plutôt une formule neutre, de type : "je trouve que tu as vraiment évolué dans ton discours depuis la dernière fois, et je reconnais bien là ton ouverture d'esprit".
(par contre, ne répétez pas l'opération en évoquant que la dernière fois, il avait déjà divergé depuis l'avant-dernière et ainsi de suite, ça pourrait lui mettre la puce à l'oreille).

Reste bien entendu les pièges inhérents aux fils politiques, où la discussion avec le chef a des chances de tourner au pugilat pour peu que, un exemple au hasard, le racisme soit un truc qui vous sorte par les yeux. On arrive là assez vite à mes limites diplomatiques. Vous pouvez certes vous faire éjecter glorieusement du forum, en vous faisant le dernier petit plaisir d'envoyer une carte postal avec salut nazi pour évoquer de façon quasi subliminale sa méthode de dialogue, mais vous risquez alors d'être aussitôt censuré et éjecté, avant même que d'avoir pu faire rire l'aimable communauté alentour. Que faire du coup quand les menaces pleuvent à la moindre évocation de la moustache mal épilée de son égérie politique ? Pas facile. En attendant la parade, évitez quand même si possible les expressions de type "trou de balle" etc, incompatibles avec les chartes des forums.

Pour finir, et bien entendu, le jour où vous en aurez marre de vous voir interpellé en terme de "coco" et autre "mon gars" par notre éminent spécimen exotique, marre de vous entendre dire par un bas du plafond toxique que c'est vous qui insultez les gens (enfin, lui surtout, en fait), le jour où vous vous laisserez aller à un retour de bâton merdeux qu'il aura bien cherché, n'oubliez pas qu'une fois éjecté manu militari par le sujet-roi du forum, il reste PhiloDeleuze, forum anti-fasciste certes encore balbutiant, mais où les femmes sont déjà deux fois plus nombreuses que les hommes (si c'est pas révélateur de modernité hein), où point n'est besoin de se laisser dilater le trou de balle ad infinitum pour avoir le droit de s'exprimer normalement ; où point n'est programmé de liste d'attente où chacun est en droit de se sentir pré-numéroté dans l'ordre de bannissement futur, au cas où trois pelés vantant des valeurs similaires à celles du chef viendrait un jour rendre "inutile" la présence des anciens interlocuteurs, dont il fallait bien s'adjoindre provisoirement les services pour se distraire.

Et hop ! Adieu chef...


Dernière édition par chapati le Ven 12 Mai - 4:23, édité 3 fois

chapati
Admin

Messages : 57
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Ven 23 Juin - 11:58

un fasciste est quelqu'un qui ne s'excuse jamais


chapati
Admin

Messages : 57
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Ven 23 Juin - 12:17

Amis modérateurs,

L'ensemble de votre forum vous déteste, refuse de faire allégeance à la pensée néo-structuraliste de Florian Philippot (malgré vos efforts et votre bonne foi), vous snobe, devient indifférent à vos insultes permanentes ?
Ne désespérez pas : tentez la fusion des forums !
Vous renouvellerez ainsi à peu de frais la liste de vos amis, en gardant la tête haute (et les mains propres).

Chapati, ou le bon sens près de chez vous...


chapati
Admin

Messages : 57
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Ven 14 Juil - 8:36

Alors j'entends dire que je serais "excessif". Oui bien sûr, la "banalité du mal", ça n'a jamais existé, et le nazisme le fascisme, ce n'était pas nous, bien sûr... et puis on n'en est plus là ma bonne dame, de nos jours ça se passerait pas comme ça (etc).

Je réponds juste : "donnez-leur en seulement l'occasion, vous verrez..."
(et ceux qui ne veulent pas voir ne verrons pas)

chapati
Admin

Messages : 57
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum