Fascisme et réseaux sociaux

Aller en bas

Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Dim 7 Mai - 15:04

Billet d'humeur

Avide d'échanger sur les plus beaux thèmes de la pensée, vous vous êtes inscrit dans un forum philosophique. Mais voilà que petit à petit et à votre plus grande stupéfaction, vos hôtes, bien que dotés de quelques mots pour s'exprimer, se révèlent surtout de bons gros beaufs, et intellectuellement limités avec ça ?
Pas de panique, voici à votre intention ce petit manuel de survie en milieu fasciste !

Quelques bases élémentaires de courtoisie d'abord. Énervé, vous tenez à signifier discrètement alentour que le modé est un petit con raciste, ne cherchez pas directement à l'amener à dire que pour lui : "un arabe c'est un arabe", ça se verrait trop, le type marcherait pas. Si par contre vous obtenez de lui : "un musulman c'est un musulman", c'est quand même un beau résultat. Considérez que c'est équivalent dans l'esprit, et donc apte à vous satisfaire, avec l'humilité qui sied à tout honnête artisan des mots : brisez là, n'y revenez pas, et notre ami n'y verra que du feu (ne le traitez bien sûr jamais directement de raciste, indignez-vous plutôt de la bêtise du racisme, et profitez alors pleinement de ses grandes tapes complices dans le dos, puisqu'il n'est pas raciste bien sûr, juste qu'il claironne à tous vents que les musulmans sont un problème).

Evitez de même d'insinuer que l'ensemble du forum en a ras la foufougnette de ses méthodes : le chef certes impose un mode relationnel hyper agressif et flippant, mais sachez qu'il en est parfaitement inconscient, et que donc tout ça c'est pas sa faute, soyez indulgent (il faut laisser le temps au temps).

Évitez enfin les allusions à Bergman et Kubrick. Ne jouez pas avec le feu en postant par exemple cet extrait a tout bout de champ, n'oubliez pas que l'humour n'est pas sa qualité première :




Vous parlez d'amour, il comprend pornographie ? Pas de panique. Évitez des expressions type : "rhôô c'est pas la fête du slip ici" qui lui sembleraient dévaloriser la tenue qu'il croit hautement contribuer à instaurer dans son forum : éludez dans un premier temps, puis pontifiez ensuite sur la profondeur des sentiments, alors il vous rejoindra avec émotion et peut-être gratitude (car profonde est la nature des chefs).

Évitez les allusions vaseuses voire répétées au "Dîner de cons" (et autres identifiants simplistes). Soyez psychologue et méfiez-vous quand même : certains chefs arrivent à comprendre l'ironie. N'oubliez jamais en tous cas que vous n'êtes pour le chef qu'un objet personnalisé au sein du forum, et par là-même susceptible d'en être évincé d'un simple clic au gré de ses caprices, tel un méchant dragon terrassé par Super-Mario.

Après Kubrick et l'armée, évitez de même toute allusion à la police, il n'est pas utile d'évoquer le projecteur que le chef braque sans cesse à dix centimètres des yeux de qui lui résiste ou déplaît, sur l'air ô combien évocateur du "on est chez nous", apte à faire sentir les choses à qui de droit avec cette french touch si pleine de délicatesse. N'abusez pas de votre position d'hôte et prolongez ainsi le nombre virtuel de vies que Super-Mario vous a si aimablement octroyé.

Ne ricanez pas non plus grassement à chaque fois qu'il vous répond des choses du genre : "mais ce n'est pas si simple, cher ami", avant d'entamer une régurgitation de type néolithique, basse du plafond voire paternaliste pour le même prix. Gardez vos nerfs et ne l'appelez pas non plus "bwana" aussitôt après, il risquerait de comprendre pour la première fois ce que vous dites, ce qui est parfaitement inutile dans notre cas de figure, voire nuisible pour la suite de vos relations.

Évitez aussi de lui expliquer que son interprétation est erronée, le chef ignore que comme tout-un-chacun, il interprète. Pour lui, il dévoile : tout chef est persuadé de "dévoiler" la vraie nature des propos de ses sujets (qui eux pataugent évidemment dans le marasme de leur insignifiance sémantique). Quand par exemple vous évoquez le virtuel chez Deleuze et que bwana vous reprend en citant Zemmour, sifflotez, aller faire pipi, et remerciez plutôt le ciel pour cette tranche de gaité dont il aura paré votre journée.

Si possible évitez de la même façon de lui expliquer que vous venez (encore) de le retourner comme une crêpe. Essayez plutôt une formule neutre, de type : "je trouve que tu as vraiment évolué dans ton discours depuis la dernière fois, et je reconnais bien là ton ouverture d'esprit".
(par contre, ne répétez pas l'opération en évoquant que la dernière fois, il avait déjà divergé depuis l'avant-dernière et ainsi de suite, ça pourrait lui mettre la puce à l'oreille).

Reste bien entendu les pièges inhérents aux fils politiques, où la discussion avec le chef a des chances de tourner au pugilat pour peu que, un exemple au hasard, le racisme soit un truc qui vous sorte par les yeux. On arrive là assez vite à mes limites diplomatiques. Vous pouvez certes vous faire éjecter glorieusement du forum, en vous faisant le dernier petit plaisir d'envoyer une carte postal avec salut nazi pour évoquer de façon quasi subliminale sa méthode de dialogue, mais vous risquez alors d'être aussitôt censuré et éjecté, avant même que d'avoir pu faire rire l'aimable communauté alentour. Que faire du coup quand les menaces pleuvent à la moindre évocation de la moustache mal épilée de son égérie politique ? Pas facile. En attendant la parade, évitez quand même si possible les expressions de type "trou de balle" etc, incompatibles avec les chartes des forums.

Pour finir, et bien entendu, le jour où vous en aurez marre de vous voir interpellé en terme de "coco" et autre "mon gars" par notre éminent spécimen exotique, marre de vous entendre dire par un bas du plafond toxique que c'est vous qui insultez les gens (enfin, lui surtout, en fait), le jour où vous vous laisserez aller à un retour de bâton merdeux qu'il aura bien cherché, n'oubliez pas qu'une fois éjecté manu militari par le sujet-roi du forum, il reste PhiloDeleuze, forum anti-fasciste certes encore balbutiant, mais où les femmes sont déjà deux fois plus nombreuses que les hommes (si c'est pas révélateur de modernité hein), où point n'est besoin de se laisser dilater le trou de balle ad infinitum pour avoir le droit de s'exprimer normalement ; où point n'est programmé de liste d'attente où chacun est en droit de se sentir pré-numéroté dans l'ordre de bannissement futur, au cas où trois pelés vantant des valeurs similaires à celles du chef viendrait un jour rendre "inutile" la présence des anciens interlocuteurs, dont il fallait bien s'adjoindre provisoirement les services pour se distraire.

Et hop ! Adieu chef...


Dernière édition par chapati le Ven 12 Mai - 4:23, édité 3 fois

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Ven 23 Juin - 11:58

un fasciste est quelqu'un qui ne s'excuse jamais


chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Ven 23 Juin - 12:17

Amis modérateurs,

L'ensemble de votre forum vous déteste, refuse de faire allégeance à la pensée néo-structuraliste de Florian Philippot (malgré vos efforts et votre bonne foi), vous snobe, devient indifférent à vos insultes permanentes ?
Ne désespérez pas : tentez la fusion des forums !
Vous renouvellerez ainsi à peu de frais la liste de vos amis, en gardant la tête haute (et les mains propres).

Chapati, ou le bon sens près de chez vous...


chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Ven 14 Juil - 8:36

Alors j'entends dire que je serais "excessif". Oui bien sûr, la "banalité du mal", ça n'a jamais existé, et le nazisme le fascisme, ce n'était pas nous, bien sûr... et puis on n'en est plus là ma bonne dame, de nos jours ça se passerait pas comme ça (etc).

Je réponds juste : "donnez-leur en seulement l'occasion, vous verrez..."
(et ceux qui ne veulent pas voir ne verrons pas)

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Ven 29 Sep - 8:19

Théoriquement, il faudrait parler avec les fascistes. Pour les connaître, pour procéder à l’examen des mobiles, pour en tirer des hypothèses psychopathologiques rassurantes. Il faudrait leur parler pour les convaincre par la puissance de notre rhétorique, pour qu’à la fin d’une joute verbale que nous remporterions forcément ils se mettent à genoux, s’excusent et demandent pardon. Sauf que, dans les faits, ça ne se passe pas comme ça. Un fasciste est quelqu’un qui ne se laisse pas convaincre, surtout par la vérité. Et encore moins par la morale puisqu’il est lui-même aussi brutal qu’hyper-moral. C’est un Surmoi surchauffé fondu dans un Ça insatiable. C’est pourquoi un fasciste est quelqu’un qui ne s’excuse jamais, surtout quand il est en tort.
https://www.nonfiction.fr/article-7101-vacarme_fait_retentir_sa_definition_du_fascisme.htm

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Mar 10 Oct - 16:37

Mâles blancs discutant philo sur Forum-Courtoisie :



Dernière édition par chapati le Mer 11 Oct - 8:26, édité 2 fois

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Jeu 19 Oct - 4:32

Nouvelles du front filosofic.

Malcolm, grand manitou du forum LibertéPhilo, en est brutalement parti il y a peu. Ne participant pas à ce forum, je n'ai pas compris pourquoi (même si son successeur l'a traité de fou, ce qui est finalement presque amical en regard des relations habituelles sur les réseaux sociaux). C'est quelque part dommage, pour une fois qu'un internaute semblait avoir quelque chose à dire ; c'est pas tous les jours...

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Dim 5 Nov - 14:02

Bon, je l'enleverai à un moment j'imagine, tant c'est immonde... mais là je suis sous le choc.
Les réseaux sociaux donc...

A priori, une provocation (certes) de Yann Moix, relayée dans Valeurs Actuelles, je cite :
Les analyses de Michèle Tribalat, spécialiste reconnue des questions migratoires, ne sont pas assez politiquement correct aux yeux de l’écrivain Yann Moix. “Dans le Figaro du 26 octobre, la démographe, qui s’attriste assez longuement, et plus lourdement encore, de la mollesse des autorités françaises en matière d’expulsions, a émis des propos qui ne sont acceptables que dans une société qui, elle aussi, semble s’oublier”, écrit-il dans une tribune, publiée sur le site de Libération, ce jeudi. Qualifiant l’entretien de “solo de haine autorisée et quelque peu technique”, le chroniqueur de l’émission “On n’est pas couché” dit même “espérer” la venue de migrants en grand nombre.
"Dans l’espace bistrotier, accablée par l’abus d’un anis, on aurait pardonné, quoi que fort gêné, la terrible inanité de ces fulgurances vermoulues ; dans l’espace intellectuel, il nous procure la nausée”. Cette nausée, nous l’espérons, sera dissipée par l’arrivée, la plus massive possible, de ces Français de demain, nés à Kaboul, à Khartoum, à Asmara, et qui savent, ou sentent, que l’avenir n’appartient jamais à ceux qui, au lieu de dormir, surveillent leurs frontières en aboyant.”

Et de s'ensuivre la haine et la bêtise des réseaux sociaux en commentaire...
COMMENTAIRES

-  Comment expliquer cette haine des ses ancêtres, de sa race, de soi-même
-  Yann Moix, le juif dans toute sa "splendeur" ... Hitler hatte
-  J'espère qu'un jour , les collabos de l'immigration de masse en France auront à répondre de leurs actes au même titre que les collabos de 1940.
- Est il fondamental pour VA de relayer les délires de ce psychopathe ?
- Ce type est une abomination.
- La haine est inscrite sur sa figure, comme le vice sur celle de "frère" Tariq.
- Dans le meme registre que les "autres". Provocation d un petit minable.
- J'espère qu' avec un petit coup de pouce du destin, cet abruti sera le prochain à finir avec la gorge tranchée par une de ses "chances pour la France".
- encore un bouffon que j'aimerais passer à la moulinette!
- Quand verra-t-on enfin tous ces parasites qui infectent les médias depuis des décades expulsés à grand coups de pied dans le cul ?
- Pauvre taré avec un regard de drogué !
- les migrants il n'a qu'à les gérer lui-même au lieu de nous sortir ses diarrhées verbales !!
- La France et les Français n'en peuvent plus.
- est-il Français celui là, qu il aille chez Eux et qu il gagne sa vie là bas avec ses livres de cons
- Lui doit avoir le cerveau liquéfié à force de fumer du cannabis et certainement le croupion en décomposition à force de se faire enfiler par tous les islamogauchistes !!!
- ce type me dégoute c'est une véritable pourriture
- Cet abruti congénital doit choisir les endroits ou il va vomir sur la France et les Français, surement dans des salons feutrés ou il est sur de ne pas se faire démonter sa petite gueule de bobo-collabo.
- Un abruti de tout premier plan avec un cerveau très réduit.
- Cette petite ordure ne perd rien pour attendre. Les collabos comme lui se retrouveront un jour devant le tribunal du peuple.
- Toujours cette intolérance méprisante
- ce gros con doit etre expulser pour propagande migrande migratoire
-
Je n'invente rien (et la modé de ce torchon n'y trouve rien à redire) : toutes les réactions ou presque sont du même tonneau !
https://www.valeursactuelles.com/societe/migrants-yann-moix-espere-larrivee-la-plus-massive-possible-de-ces-francais-de-demain-90363

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Jeu 16 Nov - 7:11

Et ben je vais pas l'enlever...
Parce que, noyauté ou pas, par des abrutis d'extrême-droite ou pas, les "réseaux sociaux" sont quand même suffisamment représentatifs pour ne valoir qu'indifférence. Après tout, ces types votent, merde !

Prenons deux émissions, l'une fortement décriée, "On n'est pas couché", l'autre consensuelle : "C à vous". Qu'est-ce qu'on voit chez Ruquier ? Deux commentateurs intelligents, en gros sans concession dans leur prise de parole. Ils disent leur vérité avec un minimum de firoritures. On est d'accord ou pas, mais rarement indifférent (en fait, c’est plutôt les invités qui sont facilement chiants). C’est souvent intéressant, en tous cas intelligemment dit. Et donc ça amène au type de commentaire ordurier ci-dessus, ou encore à voir Angot dénoncée au CSA pour comportement non conforme aux normes morales en vigueur lors d’un échange avec une féministe. Visiblement ça en dérange vraiment qu'il y ait des gens qui pensent.

Sinon donc la chaîne culturelle, on mange (sans pesticides hum). Tous les jours on voit des types bouffer. Tu paies ta redevance, tu vois des types bouffer. Des mets délicats, souvent préparés par de grands chefs. Sympa. Sauf qu'il faut supporter le bavardage (c’est qu’on bouffe pas, nous). J'ai narré quelque part le traitement lamentable fait à Tobie Nathan lors d'une émission ; quelques jours après c'est le malheureux Cantona qui s’y est collé, à peine revenu d'un vrai pays (la Chine) avec des vrais gens, et qui n’eut plus d'autre solution que de s’absorber dans le contenu de son assiette en attendant que ça se termine, las de se voir proposer le énième réchauffé de ses exploits médiatiques en guise de faut bien kek chose à commenter pendant que c'est qu'on mange. Donc ça bouffe : sur la chaîne culturelle, on bouffe.
Amis paysans, provinciaux, banlieusards, sans papiers, racailles et derniers de cordée : voyez votre chance, vous voilà conviés à un vrai diner parisien ! Connectés en live avec l'intelligentsia de la capitale. Et courtois qu'ils sont, avec ça, c'est qu'on est bien reçu chez Machine, avec le sourire. L'invité vient vendre son bazar, et en échange il bouffe et doit un peu sourire. C'est l'idée. Les échanges y sont légers, vaguement raffinés, avec un volonté affirmée de pas faire de chichi. Branchés quoi. Voilà, et même voilà voilà. C'est ça le vrai chic parisien, braves gens : la cime, la crête, le sommet de la vague de l'évolution (au dessus, y'a pu rien).

Sleep

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Dim 4 Fév - 21:36

Donc, c’est simple. Il existe une mentalité largement issue du colonialisme qui réduit le monde musulman à un troupeau de moutons obéissant aux lois du prophète, prises plus ou moins au pied de la lettre. Ces gens disent que l’islam serait intrinsèquement porteuse de violence, dotée de lois iniques etc. Bref, imposerait sa propre politique religieuse, ce qui serait la source de tous les maux actuels.

Quand on leur explique qu’il y a cinquante ans, le monde musulman se laïcisait doucement, ils répliquent que c’est à cause de la décolonisation à laquelle se superposerait l’influence marxiste. Admettons. Mais quand pour eux il s’agit de condamner le monde musulman d’aujourd’hui, alors là, envolée l’histoire... il n’en ont plus rien à faire de l’histoire, des contextes etc, il n’est plus question que d’un face-à-face entre Coran et actualité : le Coran pour eux, c’est tout moche, et donc c’est pas étonnant que ça génère de la violence - point barre ! Une analyse qui révèle le nec plus ultra de l’effort intellectuel de la pensée beauf.

Le Coran, c’est la tradition la plus essentielle des mondes musulmans. L’écrit a à la fois l’avantage et l’inconvénient de demeurer pour l’éternité. Son avantage, c’est que ça en fait une mémoire très forte, très prégnante, l’inconvénient pour dire les choses vite, c’est qu’un dieu qui écrit dans un même livre « vive la guerre » et « à bas la guerre », en terme de perfection, c’est moyen. Mais bref, c’est donc une mémoire de référence à laquelle on peut concrètement se référer.

Je distinguais l’autre jour tradition et culture. La religion, c’est essentiellement une mémoire inconsciente, et donc une tradition, qui agit sur nos façons de penser et nos comportements, et qui, depuis le livre, est soutenue par celui-ci, qui la rappelle à notre bon souvenir.
La culture, c’est tout ce qui a été créé dans le contexte de la tradition, ici en l’occurrence la religion.
La religion, c’est le contexte de la culture, enfin un contexte parmi d’autres peut-être, mais particulièrement prégnant. Mais entre la tradition et l’actualité, il y a l’histoire, qui façonne les cultures. Aussi juger de l’actualité sans tenir compte du culturel, c’est rayer de la carte deux mille ans d’histoire. Expliquer la situation actuelle par le Coran, c’est nier deux mille ans de diversité culturelle. C’est exactement ce que font les intégristes en détruisant les symboles de la culture musulmane, en cherchant à faire table rase du passé. C’est tout aussi exactement la même intelligence de la pensée néo-colonialiste, qui se permet de juger en faisant abstraction du contexte culturel. Bref, c’est l’opération du juge, qui se prétend maître de l’inconscient de l’autre sans rien comprendre à ce qu’est un contexte... pas plus qu’à ce que c’est qu’une vie, est-il utile de le préciser, puisque que tel est le contexte ultime.




PS : Mais rien ne l’arrêtera, notre digne représentant du néo-colonialisme actuel. Il va nous dire, il nous dit, qu’il sait, qu’il sait que l’islam ne peut que contenir la violence... et sur quoi se base-t-il ? Mais pas sur le Coran du tout, ça c’était juste un prétexte dans l’air du temps : sur le fait qu’aujourd’hui il y a de la violence dans le monde musulman. Et ça, pour lui, c’est la preuve ! C’est tout, et il n’y a strictement rien derrière ! Parce qu’aujourd’hui pour lui, ça veut dire, c’est vrai : pas comme hier hein, ma bonne dame, hier c’est bien fini ha ha, cette bonne blague (on est confondu devant une telle puissance de pensée). C’est la même logique d'autruche qui pousse à nier l’autre parce qu’il n’est pas comme moi. Aujourd’hui c’est vrai et donc c’est bien la preuve que c’était en germe quelque part. Et c’est dans ce quelque part qu’il sera fait état du Coran (qui passait par là). Pas compliqué ! C’est une logique prophétique, le type dit : moi, en tant que prophète, je sais ! (enfin je savais déjà avant mais je l’avais pas dit)
D’ailleurs il dit quoi quand on lui objecte que l’islam d’il y a cinquante ans (décolonial et marxisant donc, selon lui) se laïcisait ? Il répond qu’aujourd’hui, c’est « pas pareil » (sic) avant vite vite que de passer à autre chose. Wow, trop fort Hector ! Merci pour l’échange ! Et si tu dégageais des forum philo où des gens essaient de penser, au lieu d'insulter ou de virer ceux qui te percent à jour ? Essaie les apéros saucisson plutôt, tu te feras plein de potes ! Il sait. Il sait donc. Mais il n’ira jamais au fond des choses, parce que le fond du problème, c’est lui. Lui et son mode de pensée colonialiste.

Je suis pas fan de religion, mais il m’avait semblé qu’en matière de jugement, chez eux c’était plutôt Dieu qui s’en chargeait. Voilà au moins un bon point, parce que si en plus d’une vie de merde, il faut se prendre le jugement des hommes sur la tête, autant se tirer une balle tout de suite ! Finir jugé par des beaufs, même moi je souhaiterais pas ça à mon pire ennemi (sans doute que les types adorent ça, sur ce forum).



Et pour finir, une réponse gracieusement offerte à ça :
Et moi, je t'ai proposé -ainsi qu'aux autres- de discuter de cette question avec des musulmans. Avec des musulmans, XXX, comprends-tu ? Parce que moi, je l'ai fait. Vois donc si eux font cette distinction [entre islam et islamisme, ndlr]. Ensuite, nous pourrons en discuter ensemble avec tous deux le même niveau d'information.
Sous-entendu qu’ils ne la font pas ? Ben voilà la preuve : 100% raciste pur jus, le gars. Oui, connard, ils la font, la distinction. Et s’ils ne la font pas avec toi, c’est que t’as une telle gueule de facho qu’ils se méfient (ou un tel discours des fois que ta chère « information » vienne en fait d’un réseau social à deux balles où tu serais allé jouer les espions - parce que j’en connais un qu’à fait ça : viré pour racisme (ou islamophobie, je me souviens plus) : oui je peux retrouver le lien si ça jamais ça intéressait quelqu’un). Et il la font d’autant qu’en Afghanistan par exemple, ils se tapent 50 morts par semaine : tu piges qu’ils font la distinction ?
Avec moi, il la font !!!

A part ça, y’a un type bien de chez nous qui a vidé deux chargeurs sur six noirs en Italie. Par rapport à Champigny et sur l’échelle des incivilités et de la dignité humaine, tu situes ça où : la poule ou l’œuf ? Et sinon, ils ont décrété l’etat de guerre pour ça ou non, en Italie ?

Rideau


Dernière édition par chapati le Lun 5 Fév - 8:39, édité 7 fois

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Lun 5 Fév - 2:52

Tiens, tant que j’y suis, voilà comment je me suis fait bannir par ce gros beauf.

Chapati : Donc pour toi, un malais un afghan et un marocain, c'est pareil : c'est des musulmans.

Modérateur : Où as-tu lu que j'avais dit : « un malais un afghan et un marocain, c'est pareil : c'est des musulmans ». J'ai dit qu'il y avait au moins un élément commun entre des terroristes islamiste en Irak, aux Philippines et en Europe, c'est qu'ils étaient tous, précisément, musulmans.

Chapati : J'ai lu ça là (et les deux posts qui suivent).

Et là, ça amène à un lien où, suite à ça :
Chapati : Bref pour moi c'est clair, je veux bien parler de la situation en France ET je veux bien aussi parler de la situation dans le monde musulman. Juste que les problèmes ne sont pas les mêmes et donc les réponses aux problèmes.
Notre homme poste ça :
Modérateur : Qu'est-ce qui justifie que les problèmes soient différents ? Nous parlons toujours de communautés musulmanes, au Maghreb, au Moyen-Orient, en Europe, c'est-à-dire y compris en France. En quoi les problèmes sont-ils différents ? Les gouvernements d'Algérie, de Tunisie, etc. et leurs populations laïques ou modérées se heurtent exactement aux mêmes problèmes que nous. L'influence du salafisme voire du wahhabisme, le développement du fondamentalisme dans une partie de la communauté et, à un degré supérieur, des attaques armées, des attentats. Lis, chapati, discute, échange, informe-toi.

C’est délirant, voilà un type qui se prétend plus ou moins sociologue et qui ne comprend pas l’importance des contextes ! Faut vraiment lui expliquer la différence entre un type né à Sarcelles et un afghan, et la différence que forcément ça engendre en terme de problématiques ? Mais pour lui, tout ça c’est pareil. Et pourquoi c’est pareil : parce que tout ça, c’est des musulmans... Tout est dit et faut pas chercher plus loin !
Et quand il arguera plus tard que la violence est dans le Coran, relayant la rhétorique en cours comme quoi si vous voulez pas faire taxer l’extrême-droite de raciste, prônez l’islamophobie, ça passe mieux et ça se défend, ça lui traverse pas l’esprit que par exemple, la-dite « racaille » n’a jamais lu une ligne du Coran ! Non non, tout ça, c’est pareil ! Bref, on est juste dans le foutage de gueule habituel de l’extrême-droite et basta... et pas même capable d’avancer en jouant cartes sur table, comme de bien entendu !

Bon enfin c’est pas bien intéressant tout ça, tout ça pour dire que, deux échanges après, je fut banni.

Sinon, pour les différences de problèmes, en jeu ici et là-bas, c’est ici.


C’était mon #balancetonporc à moi, et ça vaut pour tous ceux qui ne distinguent pas islam et islamisme !
Et bon appétit à ceux que l’odeur de ce forum ne rebute pas.
Quand une civilisation a produit 100 millions de morts en deux guerres mondiales, et que ses membres ont le toupet de venir expliquer la non-violence au monde, c’est qu’elle est bien malade !

...

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Lun 5 Fév - 17:52

Le forum en question, c’est . Un simple coup d’œil sur la page d’entrée permet de se faire une idée du côté « pointu » de l’information qu’on est susceptible d’y trouver...
Maintenant je peux me tromper bien sûr. La dernière fois que j´ai joué à ça, c'était pour rapporter une certaine ressemblance phonétique de pseudos entre un Typhon et Geolab qui ne faisaient qu’un sur le forum Libé
... avec un Euthyphron et GeoPhilRom réunis ailleurs.
Nos doctes philosophes - et l’intéressé le premier (alors modérateur) - se sont contentés de ricaner malgré un discours totalement similaire des (Eu)typh(r)on sur le christianisme comme sortie de la religion selon l’idée de Marcel Gauchet* je crois, plus quelques peccadilles que j´ai cru déceler en matière psychologique.

A l’heure du #balancetonporc, on m’excusera de ne pas poursuivre l’enquête plus avant...


* pas sûr que ce soit lui, je vérifierai.


EDIT : Feuerbach et pas Gauchet, traité dans l’un comme l’autre forum !

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Mar 6 Fév - 13:28

Mais notre homme en a je crois fini avec ce fil si émouvant, livrant les dernières cartouches d’une pensée si originale et d’un argumentaire aussi profond, comme quoi l’islam serait incompatible avec la démocratie et l’incréation synonyme d’archaïsme. Je sais, c’est inouï. Adieu veaux vaches doxa. Devant une telle amplitude de pensée, gageons qu’il nous faut, à nous autres esprits simples, laisser du temps au temps avant que de nous remettre du choc d´avoir été confronté au génie à l'état pur !

santa


PS : mais non, chers auditeurs, c’est pas fini, voilà qu’en live il ajoute que l´occident va vers l’universalisme, ah c’est beau, ah mais que c’est beau : c’est beau, c’est beau ! Mais quelle leçon !

pig  pig  pig


EDIT : Non finalement, notre homme n’est pas celui du forum bladi. L’autre au moins avait appris sa leçon et ne sortait pas des énormités comme quoi le Coran ne serait pas sujet à interprétation (et donc serait à prendre au pied de la lettre). Autant dire qu’il ne connaît mais alors strictement RIEN de ce dont il parle ! Et d’insister en molestant verbalement sans cesse ses interlocuteurs... et avec ça le type nous fait un plaidoyer contre la violence ! Complètement abruti quoi, le beauf dans toute sa splendeur !

Ohé ducon, tu tapes interprétation du coran et tu lis le lien wiki, ça fera des vacances à tes boucs émissaires




Bon mais j’ai assez parlé de ce débile, ce coup-ci, je passe à autre chose !


chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Lun 19 Fév - 6:54

Si, encore un mot. Voilà le genre de merde qu’on peut lire d’un modérateur de forum pseudo philosophique
S. Aldeeb pose d'ailleurs une question à laquelle je n'avais jamais pensée, mais qui apparaît effectivement redoutable :
Qu’est-ce que les terroristes ont fait et que Mahomet et ses compagnons n’ont pas fait ?

Mon commentaire à moi : ça schlingue, dans le coin.


... et tous ces appels à la haine sont faits au nom de la non-violence, du mal absolu que serait la violence !
Complètement con en plus, donc...

(mais on va bientôt y lire ce qu’en aurait pensé Fichte ou Spinoza, ça promet d’être passionnant)



C’est quoi la suite, c’est ça en remplaçant « juif » par « musulman » ?



Je suis fier d’avoir insulté ce type avant que de me faire virer par ses soins !

pig

Et puisque c’est la mode, moi aussi je vais balancer un porc. C’est là :
http://digression.forum-actif.net/t1417p225-islam-et-islamisme-2#39986



Allez, un petit coup de Deleuze, pour se remettre :
La philosophie sert à attrister. Une philosophie qui n’attriste personne et ne contrarie personne n’est pas une philosophie. Elle sert à nuire à la bêtise, elle fait de la bêtise quelque chose de honteux. Elle n’a pas d’autre usage que celui-ci : dénoncer la bassesse de la pensée sous toutes ses formes.

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Mar 20 Fév - 9:07

L’amitié. Juste la sensation d’avoir été utilisé puis jeté comme un kleenex. Tiens un deleuzien... on va voir ce qu’on peut en tirer. C’est exotique ça, un deleuzien. On prend on donne rien, on ne répond jamais directement... enfin le minimum social : on cause surtout avec Deleuze (via le mouchoir en papier). Et une fois qu’on n’a plus rien à en tirer, le nez bien nettoyé, on le jette, repu de trois bribes de détails qu’on pourra utiliser. On s’autorisera désormais à citer Deleuze, à l’occasion, entre Fichte et Russel.
Ce qui gêne, c’est le baratin autour : les «  amicalement », la proximité, la confiance en mp, la confiture et les cochons. Bref, une certaine illusion de proximité réduite en poussière. Non c’est pas comme ça, l'amitié. Bien content de ne pas avoir discuté bouddhisme. Gain de temps. Précieux temps (oui moi aussi, voire pire, mais je m’étends pas, chacun fait comme il veut). Parce que j’ouvre le forum et le mec se barre. En plus en me souhaitant bonne chance. Pas gêné le gars (l’ami)  Evil or Very Mad

Sinon y’a la courtoisie. Faut croire que ça marche, la courtoisie. Sauf le problème de chef. Faut s’aplatir devant le chef, un peu mais pas trop, en évitant le faux pas tout en le suggérant (exercice de style). Y’a pas de « ça schlingue » en mode courtoisie. C’est le hic. Moi à partir de dix millions de morts, je m’autorise le « ça schlingue » (même si à cinq, ça sent un peu quand même, excusez). Et quand la bêtise se transforme en haine, quand on n’hésite pas à dire que le prophète d’un milliard d’individus est peut-être un terroriste, faut virer l’auteur. Point (...) Sauf qu’on vire pas les chefs au royaume de la Courtoisie, on s’aplatit. On s’aplatit ou on se fait virer.
Voilà : c’est ça la courtoisie  clown

Et c’est les réseaux sociaux, où faut se taper les délires de petits caporaux. La démocratisation du net n’a pas changé les règles de la bêtise ordinaire. Petit con on est, petit con on reste. Entre ceux qui s’autorisent à vous parler comme à des merdes et l’immense majorité qui se contente de tout savoir sans écouter tout autre point de vue que le leur, y’a pas de place. Petites boites d’arrogance pure... et revendiquant l’humilité en plus ! Sont mignons   pig

Un nouveau capo a été désigné. Six membres, trois DRH, genre multinationale, en plus petit (faut ça pour assurer la sécurité). Juste il n’aurait aucun pouvoir, bwana n’étant pas disposé à abandonner les siens (et ses prérogatives en matière d’insultes, à son interlocuteur, aux musulmans etc). Le nouveau lui dira-t-il que c’est pas comme ça qu’on parle aux gens. On verra bien. Ou bien l’autre se calmera, sous l’œil du grand chef suprême revenu bizarrement faire un tour ? Ou bien le petit chef s’est-il déjà aplati devant le grand chef ? L’aplatissement après la crise de gonflette ? La grenouille et le beauf ? (copyright chapati)
Damned on saura pas !  Suspect

Bref la mentalité colonialiste des petits blancs donneurs de leçons, c’est niet ! Et ça vient parler de racisme sur les forums philo : au nom des Lumières qu’y disent, sans jamais aller au bout de quoi que ce soit. En fait les types voudraient convaincre à mi-mot, qu’on leur dise que oui, c’est bien normal de penser comme eux, que non ils sont pas racistes, les pauvres lapins. Bref, c’est tout juste s’il ne faudrait pas les prendre dans les bras et les consoler... entre deux insultes si on ne le fait pas.
C’est capricieux, à cet âge Rolling Eyes

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Mar 20 Fév - 22:04

Une petite dernière...

pour les musulmans, le Coran est l'ensemble des préceptes qu'Allah a transmis directement à Muhammad : Il est incréé. Tout ce qui est énoncé dans le Coran est la parole d'Allah lui-même.
Toi, tu n'y crois pas ? D'autres que toi n'y croient pas, des intellectuels maghrébins, arabes, occidentaux ?  Très bien, moi non plus je n'y crois pas. Mais c'est ce que croient les musulmans. Le comprends-tu ?

Tout ça pour dire que les musulmans prendraient le Coran au pied de la lettre. Bref, voilà que notre homme mélange le fait qu’ils croient le Coran écrit par Dieu avec cette lecture au pied de la lettre...
Mais quelle foutage de gueule !

Dans le fil, il avait déjà fait le coup d’affirmer haut et fort que le Coran ne s’interprétait pas. Tout le monde lui avait répondu que c’était faux. Pas déstabilisé pour un sou, le grand homme avait ricoché en expliquant un coup que fallait l’interpréter parce que la langue était trop ancienne (en clair, le traduire), un coup que c’était un truc récent ayant pour fin de l’adapter au monde moderne.
Quel bonheur de lire de pareilles conneries !
(les types avaient pas insisté, on imagine histoire de pas se faire virer)


Dieu te répond lui-même, petit vermisseau haineux (sourate 3, verset 7 ) :
C’est Lui (Allah) qui a fait descendre sur toi le Livre: il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à interprétations diverses.


Bref, ça fait mille cinq cents ans que le Coran est interprété, coco, et ce à l’instar de TOUS les textes sacrés qui sont réputés être TOUS symboliques.

Et donc TOUS sujets à interprétation !

Le Coran est dit incréé, oui, mais TOUS les musulmans savent très bien qu’il n’est pas à prendre au pied de la lettre (sauf peut-être certains salafistes, et encore). Il n’y a que toi qui soit ignare à ce point (et ton égérie Marine, dont il faut le reconnaître tu répètes impeccablement la prose, au pied de la lettre... mais en fait, c’est plutôt Phillipot, pas vrai ?).

pig

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Dim 25 Fév - 15:24

EDIT : texte enlevé après réflexion : j’avoue (dans mon élan) être allé trop vite en besogne, et avoir mal interprété le texte critiqué. Dont acte.

Désolé...

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Lun 26 Fév - 10:26

Islam et Démocratie

Chers compatriotes,
Mes amis les laboratoires pharmaceutiques US se sont démocratiquement battus pour que les africains crèvent sans disposer de trithérapies bon marché vendues par d’autres. Le sida en Afrique, à l’époque c’était 3000 morts par jour, messieurs-dames, oui un million par an si vous préférez. Combien d’années ça a duré cette guerre entre labos ? Excusez, j’ai pas le cœur à chercher sur wiki. Un, deux, trois millions de morts ? Ça fait combien de euh... combien de Fiona ? Pardonnez cet effet disgracieux, chère madame, mais rassurez-vous, c’était pas des drogués au moins, ces patrons de labo ! Un million de mort par an donc, disais-je. Un sidéen pour trois habitants dans le pays d’Afrique le plus touché. Lequel, je sais plus, voyez les détails dans wiki. Un habitant sur trois donc ! Vous voulez le choc des photos, monsieur ? Non, vous non plus, merci ! Compatible ? Un monsieur demande si c’est compatible avec la démocratie ? Mais absolument monsieur, parfaitement compatible voyons, où est le problème ? Légal même, soutenu par les lois, si si cher ami ! Hein ? Mais bien sûr, révisez vos lois du marché international mon vieux, un peu de sérieux. Revenons à nos moutons. Ah je vois un autre monsieur au fond qui demande la parole... que dites-vous monsieur ? Hitler ? Oui oui, compatible, absolument ! Cent millions de morts en deux guerres mondiales ? Compatible, pas de souci ! Hein quoi, cinquante millions ? Si vous voulez monsieur, adjugé, ne perdons pas de temps avec les chiffres : le temps, c’est de l’argent. D’autres questions ? Quoi ? Les lobbys pharmaceutiques, des porcs ? Mais enfin monsieur, ils n’importunent pas les femmes, en dehors de quelques orphelines africaines, moins d’un million à peine, guère plus en tous cas, mais c’est la charria du marché... oups, lapsus ah ah : la loi du marché ! Des lobby-patrons oui oui, si vous voulez. Non pas des porcs monsieur, des patrons, des créateurs d’emplois, de richesse : les types qui te font manger, connard ! Hein ? Restons courtois, je vous prie : service d’ordre, évacuez ce détritus, merci. D’autres questions ? La violence ? Ah ça non, mon dieu, quelle horreur : in-com-pa-tible ! Voyons monsieur, on n’est pas des sauvages, nous autres occidentaux. Pas comme... enfin bref. La violence beurk et pouah, quelle horreur ! On n’en est plus là, informez-vous, l’ami : voyez comme on respecte les femmes, nous. En Occident on respecte, monsieur. D’ailleurs tout ça est dans la déclaration des droits de l’homme, c’est dire ! Et les droits de l’homme, c’est moi ! C’est moi c’est nous c’est vous. C’est viscéral chez nous, les droits de l’homme, c’est comme la révolution : on a ça en nous, au plus profond de notre âme, c’est notre code-barre génétique, la démocratie. Oh oui, tu la sens là, bien profond, ma démocratie ? Oups, je m’emporte, excusez je suis très patriote. Tiens, il n’est qu’à voir Trump... ah Trump, le beau produit que voilà ! Perfectible, oui peut-être, enfin je sais pas... Trump fruit d’un long labeur, de générations d’essais imparfaits, Abraham Lincoln, Berlusconi, Sarkozy, Bush junior, Valls, Mussolini, longue et honorable lignée donc. Mais Trump ! Réussite absolue, avatar ultime de la démocratie. Quel exemple pour ces « pas entrés dans l’Histoire », quel symbole. Et enfin vint Trump !
(applaudissements nourris et fin de conférence)


PS : notre homme prendrait du recul donc, il a délégué la modé à mon ex-copain, très bien... sauf le pouvoir de faire la police. Là c’était trop lui demander, pauvre chou. L’essentiel pour lui est donc sauf. Amen

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Mar 27 Fév - 2:05

Juste que des tarés racistes qui ont tous STRICTEMENT le même discours, mot pour mot, y’en a des wagons sur tous les forums de discussion. Y’a même des études qui montrent le phénomène de decomplexation du racisme dans les réseaux sociaux. Tous ils poussent des hauts cris quand ont les accuse de racisme, tous. Et puis on voit passer des sondages anonymes (décidément y’a quelque chose de pourri dans l’anonymat) où 30 à 40% de français acceptent de se dire racistes, enfin un peu raciste j’imagine, mais à condition qu’on respecte leur anonymat. Faut respecter l´anonymat des racistes maintenant, et quoi encore ? Faudra bientôt respecter les pensées des néo-nazis, sous prétexte de la liberté de penser ? Formidable le niveau de respect qu’on nous demande, dans la non-violence toute propre toute nouvelle dont se pare l’occident ! Mais jusqu'à présent, les types disaient rien quand on les traitaient d’islamophobes. Ben ça y est, c’est fait ! On nous dit qu’Allah et ses sbires seraient au niveau des terroristes et faudrait pas parler d’islamophobie non plus ? Et quoi encore, faut leur tresser des couronnes pour vanter leur tolérance, à ces marioles... tout en se tapant l’injonction de répondre à ce discours de débile ?
Pays de merde.
Bref, on peut pas discuter avec ces gens-là. Ça n’a aucun intérêt de discuter avec ces gens-là. On peut discuter d’un problème de l´immigration avec tous les porteurs de solutions possibles, depuis le zéro immigration jusqu’au laxisme total, mais pas sur ces bases, pas avec ce genre d’interlocuteurs qui avancent masqués. Il faut au moins des types qui assument leur position, fut-elle franchement contre l’immigration. Parce que bien entendu que derrière tout ce fatras sur le Coran ou la compatibilité islam/démocratie, ce que ces gens cachent, c’est leur volonté d’en arriver à un débat sur l’immigration !

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Ven 2 Mar - 11:44

Le Patron Gentilhomme (Mohamed Poquelin)

Ouverture : Blah blah blah, blah blah blah blah blah, blah blah blah, blah, blah (sur une musique de Lully)


Patron : oui, cher ami, sapere aude, et cum spirituo blahblah, moi-je, créateur de richesse, blah, PIB blah blah, Kierkegaard aussi, ah, ah, cher ami, que dites-vous de ça ?

Ibn El Ouarabit (maître d’histoire) : c’est bien, c’est bien, patron, mais la leçon porte aujourd’hui sur le christianisme : les colonies, l’esclavage, deux guerres mondiales, 100 millions de morts, deux bombes atomiques. Restez sérieux patron, les trafiquants de drogue et autre califats du début du XXIº, tout le monde s’en cogne, merci. Fascisme, esclavagisme, nazisme, guerre mondiale, massacre, épuration ethnique, suicide collectif, sont-ils distincts du christianisme ? Tel est le propos. Soyez factuel patron !

Patron : le XXº siècle, détail, foutaise ! C’est quoi ça le XXº siècle ? Et puis on n’est plus au XXº siècle, pauvre nain. Ça c’était AVANT ! Fric, PIB, Morano Berlusconi Trump, civilisation culture (rhââ, culture), pognon escort girl (rhââ, liberté), paix non-violence (rhââ, sagesse), c’est autre chose, merde !
Épicure, cuir, dentelle, Pornohub, hmm, miam miam : la vie, petit, la vie !

Ibn : c’est s’la, patron. L’Occident périclita après donc ces détails du XXº siècle. Il tenta encore de re-coloniser la planète avec l’épisode dit de la « mondialisation » (1989 - 2037) avant que de sombrer définitivement dans la décadence, après avoir perdu la guerre contre les sino-mahométans (10-12 mars 2039). Revenez à la raison, Patron, et n’oubliez pas vos pilules.

Patron : Tais-toi, vermisseau, je te paie !
Mais c’est l’heure de mon maître de philosophie : ah, ce bon Chung-Pati-Li, veuillez rentrer, cher ami !

Chung : Bonjour Patron. Toi très beau aujourd’hui !

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par chapati le Ven 29 Juin - 7:24

Professeur Troudballe, loup déguisé en grand-mère

L'est un forum où prof Troudballe fait la loi, au nez à la barbe. Déforme les propos, diffame, insulte. Fait la loi. Si. Raciste moyen, raciste extrême ? On ne sait. C'est qu'il est déguisé en grand-mère, le bougre. Prototype protoplasmique de type gluant donc. Pris en flagrant délit pas grave, il se démonte pas, jamais. Au contraire il en rajoute. Vite vite il salit, falsifie, diffame, accuse, traite de raciste qui dévoilerait son racisme. Prof Troudballe est une vicelarde. On peut le coincer, lui mettre le nez dans son caca, il s'en fout : la dignité, il connaît pas. Est-ce le grand-père d'un modo assoupi qui n'a trouvé d'autre moyen pour que le vieux lui foute la paix, scotché 24/24h sur le forum ? Le moteur névralgique du forum lui-même, l'abreuvant de fil douteux ? Le chef du gang ? On sait pas. Mais il cause islam, terrorisme, et banlieue aussi : incivilités. Intarrissable, pépé (et de la beauté de Dieu aussi il cause, et de la morale tout ça). C'est évocateur si l'on a comme moi l'esprit mal tourné mais chut... faut pas le dire.


L'autre jour un homme, directeur du même collège depuis trente ans, apprend qu'une fillette fut harcelée et puis violée lors d'un voyage organisé par le-dit collège. Aussitôt, vite vite chez les gendarmes il l'accompagne. Et vite  tout aussi vite, il est suspendu par le diocèse qui gère l'école (un collège catho donc). Les journaux s'indignent. Le diocèse dit que c'est pas pour ça qu'on l'a viré... et puis concernant "l'affaire", qu'il a pas suivi la procédure. La procédure c'est prévenir le proc, puis l’inspection académique, puis le diocèse. Dur dur la procédure. Mais le dirlo dit qu'on veut le virer pour n'avoir pas prévenu le diocèse AVANT d'aller porter plainte. C'est ça qu'il dit. L'affaire est donc simple Tiens c'est (par exemple). Les forumeurs s'indignent. Quoi, comment : viré ? Pas juste, pas juste ! Tout va bien. Mais Troudballe lui il crie pas. Il a l'esprit ailleurs on dirait. Enfin sinon, son cri à lui, c'est plutôt : quoi comment, un diocèse ? Alors il dit même pas vrai, pas possible. Il dit comme le diocèse : pas ça la raison. Et juste après s'indigne, traite les internautes de moutons d'avoir gobé les journaux. Outré il cite le babil indigné de deux ou trois internautes (mais pas les textes de la modé, pourtant indignée pareil... et élégant pépère, avec ça). Suspens. Et que croyez-vous qu'elle fit, la modé ? S'énerva-t-elle de se voir traitée de mouton ? S'indigna-t-elle ? Répondit-elle ? Se défendit-elle ? Non non : ferma sa gueule et disparut du fil. Hasta luego !

Dans un article, le dirlo s'explique (http://www.madmoizelle.com/principal-licencie-viol-930377, avec l'interview de Bourdin, sur RMC) : "La direction diocésaine me reproche de ne pas l’avoir contactée avant d’aller à l’autorité judiciaire". "Pour lui" (poursuit la source), "la direction diocésaine voulait communiquer là-dessus" (sic).
Troudballe magouille, gargouille, gazouille, se gratouille les couilles, puis extrait la dernière phrase (juste elle). Et pour nous dire qu'elle dégage le diocèse de toute responsabilité ! Déjà il occulte que la phrase, elle répond à une question de Bourdin : "Peut-on imaginer que la direction diocésaine ait voulu cacher ce qu'il s'est passé ?" (la question que donc tout le monde se pose). C'est qu'il faut répondre (et en direct) ! Et attention : d'intention au diocèse, ne pas faire de procès, pense-t-il (sans doute). C'est qu'il attaque le diocèse pour licenciement abusif quand même, pas question de leur filer des billes... "Je ne peux pas aborder des choses comme cela", dit-il. Puis il ajoute (après un temps) : "Je pense que la direction diocésaine voulait communiquer là-dessus". Il pense que... bah c'est vague, non ? Peut-être histoire de répondre quand même vaguement quelque chose au silence de l'autre ? Vague ? Mais pas du tout ! Pas pour notre centriste débonnaire et modéré. Pour lui ça vaut relax pure et simple pour le diocèse. Le dirlo c'est comme qui dirait comme s'il avouait que finalement non, y'a pas de rapport avec le viol (alors que le procès pour licenciement approche). Marrant, non ? Quant au début, il n'en a cure, prof : "Je ne peux pas aborder les choses comme cela", ça veut juste rien dire pour lui, c'est rien. Et puis deux heures après. Il est à suggérer que le diocèse aurait pu carrément virer le dirlo en particulier parce qu'il serait allé chez les gendarmes et pas chez le proc ! (si si, il suggère ça). Elle est pas belle, celle-là ? Et peu après encore, il reviendra de nouveau sur la phrase en question, en évoquant cette fois un "démenti" du dirlo !

Dirladady, dirlododo
Si si, ça sent fort (pue pue), moi j'vous l'dis...


(scusez, chuis en crise)

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fascisme et réseaux sociaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum