Texte sur la vie, Réflexion sur l'étre humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Texte sur la vie, Réflexion sur l'étre humain

Message par WikiSpirit le Sam 28 Oct - 15:17

Réflexion sur la vie et l'être humain


Introduction :

Ce texte est un essai, une sorte d'étude sur le développement personnel traitant des fondements, des bases et des piliers de ce que nous sommes. C'est un projet littéraire anthropologique, d'étude analytique sur l'humain afin de comprendre certain mécanisme qui nous limite, aura comme finalité de trouver des réponses propre au développement de l'être humain.

Il à pour but dans un premier temps de se reconnaitre dans les premiers paragraphes, puis dans un second temps, je prône quelques conseils et valeurs afin de renouer avec le savoir vivre ensemble. Dans un troisième et dernier temps je parle de plein de petite chose qui mon fait réfléchir sur l'être humain comme la relation homme femme, la famille, la mort, par quoi somme nous attiré ? Texte plutôt explicite, d'auto motivation, très légèrement philosophique à qui sera le voir, j'ai essayer d'introduire peu de mot compliqué afin que tout le monde puisse comprendre facilement. Bonne lecture.

Chapitre 1 - Tous pareils, tous différents :

Nous avons tous une envie de toujours mieux comprendre la vie, de vivre des expériences enrichissantes, de grandir et d'évoluer, nous sommes en perpétuelle amélioration de nous mêmes. C'est la vie qui veut ça, nous sommes là pour rayonner un peu plus chaque jour, et pourtant la vie est faite de hauts et de bas, parfois certaines tempêtes voudraient nous terrasser, mais nous tenons le coup. Vivre en sois est déjà un exploit, car faire l'expérience de la vie n'est pas aussi facile qu'on ne l'espéré étant plus jeune. Rien que d'être en paix avec ses pensées est un combat pas gagné d'avance, on a tous une part d'ombre et on a tous eu du mal à l'accepter. Je pense que nous somme tous plus ou moins névrosé, nous avons tous des difficultés comme de parler en public pour certain, d'autres ont une phobie et il n'y a rien de mal à être imparfait.


Ce que je retiens de l'être humain c'est que nous avons tous un grand cœur même si beaucoup d'entre nous avons du mal à le faire ressortir par moment. Mais ce que je retiens également c'est que nous sommes des êtres fragiles au plus profond de nous et qu'il suffit d'un rien pour nous faire perdre pied. Personnes n'aime avouer qu'il a un mal fou à gérer la pression. Je trouve que d'avoir un travail et de se lever tous les matins pour aller bosser est déjà une victoire remarquable. On essaie tous de donner la meilleure partie de nous mêmes. Mais voilà la vie est aussi faite de contraintes et d'obligations, c'est le prix de l'indépendance. Et ce n'est pas évident de voler de ses propres ailes. La vie est un combat et c'est pas facile de sortir de sa zone de confort mais c'est en se dépassant qu'on devient fier de sois. Nous avons besoin d'être coacher et nous devrions tous coacher à notre tour quelqu'un pour qu'il se sente plus sur de lui, ou juste lui même.


La vie est une succession d'épreuve, ou il faut apprendre jour âpres jour à faire face à ses difficulté. Quand ils nous arrive de trébucher et ont fait tous des faux pas, parfois la vie est dure, surtout quand on est profondément blessé, le plus dur c'est de réussir à passez à autre chose, savoir se relever, et vite. Quand on regarde le passé est tous ce qu'on a traversé, ont sais que nous somme des êtres fort psychologiquement. Il faut garder a l'esprit d’où on viens ? qui étions nous ? et surtout qui on est devenu ? Se souvenir que dans chaque épreuve il y a eu de bon moment, parfois il nous manque juste un peu plus de recule pour s'en apercevoir. On a tous de bon souvenir, même si pour ma part j'ai tendance à les oubliées. On se raconte tous une histoire à nous même, qui reflète notre vécu, qui nous fait de nous ce que l'ont est, cette histoire doit être belle pour vivre heureux, et dans un certain sens elles le sont tous si on se basse que sur nos bon souvenir ceux fait de sourires, d'entraides, d'émerveillement, d'amusement, de joie, de fou rire. Notre histoire ne mérite pas d'être gâcher en recasant nos malheurs. Si il y a bien deux mot qui mon aidé a relativisé c'est de se dire qu'il y a toujours un "Juste Milieu".


On fait tous des erreurs et celles-ci sont en général de bons leviers pour s'élever un plus haut chaque jour. La vie c'est comme une montgolfière parfois il faut se délester de ce qui nous tire vers le bas pour s'élever. J'ai appris qu'il ne fallait pas donner de l'importance à quelque chose de négatif sinon elle deviendra importante dans votre vie. Donner de l'importance à quelque chose vous envahira dans la vie donc mieux vaut que cette chose vous fasse du bien, comme un sujet qui vous passionne et vous rend créatif, curieux, ouvert d'esprit, avide de connaissances. C'est tout ce que je vous souhaite, d'avoir la force et le courage de vous émerveiller encore et encore.


N'oublions pas que l'avenir appartient aux audacieux, à ceux qui osent, la chance ne tombe pas du ciel, elle se déclenche, la chance sourie à ceux qui osent, à ceux qui osent démarrer une conversation avec un inconnu, à ceux qui osent demander leur chemin, à ceux qui osent faire le premier pas. Personne n'est chanceux à rien faire, qui ne tente rien n'a rien. L'être humain reste quelqu'un d'hyper centré sur lui même, ne fait pas attention à nos petit défaut au première abords, sachez le. La vie est surtout faite de rencontre et je pense que nous somme la sur terre pour partager et se découvrir les uns avec les autres. Sans cela la vie n'a pas de sens pour moi, rencontrer les autres c'est se découvrir sois même. Il n'y a rien de plus merveilleux que de passez un moment agréable en compagnie de personne chaleureuse et conviviale. La vie se définit par les personnes que tu rencontres et les choses que tu crées avec elles. Le but de l'humanité c'est de vivre le plus heureux possible en étant en harmonie avec notre planète.


Le plus gros défie de l'être humain c'est d'apprendre à savoir-vivre ensemble, c'est d'apprendre à accepter les différences de chacun, c'est d'accepter que même si nos vécus et nos personnalités sont différents, nous nous devons d'être tolérant et de fraterniser le plus souvent possible. La vie des autres nous parait souvent moins intéressante que la nôtre. Pourtant c'est en s'intéressant à la vie des autres, que l'ont reçoit le plus de reconnaissance.  Dès lors que vous manifestez une certaine confiance, les confidences suivent et une complicité se créer. Il y a une tendance universelle à voir les autres moins humains que nous le somme. Si seulement c'était une évidence de voir que dans chaque souffle de vie il y a cette lueur d'espoir que tout le monde souhaite être en harmonie avec ses semblables, le monde ne s’en porterait pas plus mal.


Nous avons besoin d'être aimé et admiré, et pourtant nous somme critique avec nous-mêmes. Nous avons certes des points faibles dans notre personnalité, mais nous savons généralement les compenser. Nous avons un potentiel considérable que nous n'avons pas encore utilisé à notre avantage. À l'extérieur nous sommes discipliné et nous savons nous contrôler, mais à l'intérieur nous tendons à être préoccupé et pas très sûr de nous-mêmes. Parfois nous nous demandons sérieusement si nous avons pris la bonne décision ou fait ce qu'il fallait. Nous préférons une certaine dose de changement et de variété, et devenons insatisfait si on nous entoure de restrictions et de limitations. Nous nous flattons d'être un esprit indépendant ; et nous n'acceptons l'opinion d'autrui que convenablement démontrée. Nous avons trouvé qu'il était maladroit de se révéler trop facilement aux autres. Par moment nous sommes très extravertis, bavard et sociable, tandis qu'à d'autres moments nous sommes introvertis, prudent et réservé. Certaines de nos aspirations tendent à être assez irréalistes  



Chapitre 2 - Conseil et Valeur Humaniste :


Nous arrivons dans la seconde partie du texte, celle ou je donne quelque conseil et et valeurs afin de renouer avec le savoir vivre ensemble. L’acceptation de soi est l’étape première de tout changement. Pour être en harmonie avec soi, il faut s’accepter tel qu’on est, avec nos forces et nos faiblesses, nos qualités et nos défauts. Avant de changer votre façon de penser, vous devez faire la paix de façon parfaite avec ce que vous êtes. L'important c'est d'accepter ce que vous êtes dans votre totalité, cela aura pour effet de calmer cette dualité permanente avec vos pensées guérir certaine névrose. Une névrose c'est quelque chose qui nous fait du mal mais que l'ont répète quand même, fumer est une névrose par exemple, certains systèmes de pensées le sont aussi. Plus on est conscient moins on pense, c'est trouvé l'équilibre sain entre ce que dicte son cœur et ce que raconte sa tête. Plus on est heureux et moins on est préoccuper parce que notre tête raconte. L’acceptation de soi c'est également réussir à se regarder dans un miroir sans jugement, être accueillant envers sois même. Bouddha disait "Tu peux chercher l'univers entier, pour trouver quelqu'un qui mérite autant ton affection et ton amour, qu'en toi-même. Tu ne trouvera cette personne nulle part ailleurs qu'en toi. Tu est celui ou celle qui mérite ton amour et ton affection plus que n'importe qui d'autre en ce monde. " L'amour de soi passe par l'acceptation de sois.


Il y a une période de la vie qui est très importante de garder à l'esprit, c'est celle de l'enfance. Parce que c'est le moment ou l'on ressentait le plus le moment présent. L'on ne se soucier de rien, pas d'obligation, peu de contrainte, pas de préoccupation du passé ou du futur. C'est également une période ou l'ont on occupe une grosse part de notre journée dans notre imagination. Ce qu'il faut retenir de cette période c'était notre capacité a vivre dans la simplicité et ce que cela nous apporter. Posséder la simplicité d'un enfant c'est s'exprimer spontanément. Il Agit selon ce qu'il ressent et ne se pose pas de questions. Même si on le dispute et que cela l’amène à bouder un peu , il revient vers nous facilement, sans rancune et sans haine. Il ne se soucie pas des apparences, de ce que les autres pense de lui. C’est cette simplicité devant les événements qui lui permet de vivre dans le présent.


Parlons de la joie de vivre, cette état ou l'ont adopte le point de vue qui rend la vie magique. Elle dépend de l'enthousiasme que nous avons dans notre coeur. C'est pas évident de rester tout le temps dans la joie vivre quand la routine s'installe et ce n'est pas tous les jours qu'il va vous arriver quelque chose d'extraordinaire. Même lorsqu'il nous arrive un évènement désagréable, l'on doit resté dans la joie, c'est ce que la spiritualité nous enseigne. La joie de vivre, c’est un état d’être, c'est une manière d'aborder la vie, d'ou la nécessité de posséder la simplicité d'un enfant.


Nous avons tous tendance à penser que nous manquons de quelque chose. Jamais trop mince et jamais trop riche. Ce slogan nous fait passez a coté de merveilleux moment car il sous entendent qu'on manque toujours de quelque chose, qu'on en a jamais assez. La joie de vivre ça commence par savoir se contenter de ce que l'ont a. C’est également la faculté de reconnaitre ce qui est bon et beau au quotidien. C'est de réussir à porter notre attention sur multitude de petites actions qui nous rendent la vie agréable. La joie de vivre réside également dans la faculté de rire de nos erreurs. Lorsque la joie habite votre coeur, vous êtes heureux de vivre, vous travaillez dans l'harmonie et cela impacte les personnes qui vous entourent, elles deviennent elles-mêmes heureuses en voyant quelqu'un de joyeux. On récolte se que l'on sème alors resté toujours optimiste le meilleur est devant vous. La joie de vivre, c'est savoir être positif, je reviendrais après sur cette notion.


Il est important de pardonnez facilement, parce que pardonnez permet de se libéré, de ne pas nourrir des sentiments de haine, de rancunes et de vengeance. Nous sommes pas venus ici pour nous faire faire mal et souffrir sans raison. La souffrance est là pour nous apprendre quelque chose. De réussir à sortir de nos cercle vicieux, apprendre de nos erreurs, changer de route, trouver son chemin. Pardonner nous permet de nous libérer de sentiments négatifs qui nuisent à notre évolution. Prendre conscience de tout le temps que vous mettez sur des choses qui se sont passées et sur lesquelles vous n’avez plus de contrôle. Le pardon brise ce cercle vicieux et vous permet d’aller de l’avant, de passer à autre chose. Vivre sans amertume, sa commence par réussir à pardonnez facilement.


Il est important de savoir être compréhensif parce que l'incompréhension mène a la guerre. À la base de tous les conflits, une forme d’incompréhension engendrant la peur et la frustration qui, finalement, dégénèrent en colère. C’est ainsi que cela se passe au niveau mondial et, malheureusement, c’est aussi ainsi que les choses se déroulent au niveau individuel. Si nous procédons par ordre, il faut avouer qu’avant de tout comprendre ou d’être compris des autres, il faut se comprendre soi-même. C’est la base fondamentale de la compréhension. Prenez votre temps, examinez vos idéaux et les raisons pour lesquelles vous les avez choisis. Rappelez-vous des trois paragraphes précédent, la simplicité, la joie et le pardon. Si vos croyances et vos idéaux sont trop compliqués, simplifiez-les, ils seront plus faciles à mettre en pratique. Si vos croyances ne vous rendent pas heureux, changez-les, éliminez les contraintes. Si vous vous apercevez que vos idéaux et vos croyances sont plutôt moches, pardonnez-vous et aller de l’avant. Ce n’est pas toujours simple, mais une fois le processus est enclenché, on s'aperçoit que c’est réalisable. Savoir être compréhensif c'est faire preuve de tolérance, même lorsqu’on est en complet désaccord avec les positons des autres. Chacun évolue à son rythme. C'est posséder une communication non violente à toute épreuves.


Savoir être totalement libre de préjugés. Avoir un préjugé, c’est porter un jugement sans informations pertinentes. Les préjugés sont à l’opposé de la générosité, de la justice, du pardon et de la compréhension. Il sont issus de l’ignorance ou de la méconnaissance. Pour se libérer des préjugés, il faut d’abord admettre qu’il est humain d’en avoir et travailler par la suite à s’en débarrasser. Cela veut dire qu’il faut comprendre les raisons qui nous font entretenir des préjugés. Lorsqu’on est libre de préjugés, on devient de plus en plus sage sur le plan des jugements. Nous cessons d’accuser légèrement et sans preuve.


Être honnête est une base fondamentale, ça commence par sois même afin de mieux de se comprendre, c'est prendre la responsabilité de ses propre fonctionnement pour les modifier. Être honnête avec les autres est essentielle afin de créer une confiance mutuelle. On pourrait croire qu'elle a ses limite car l'honnêteté est un canal de la vérité, mais il y a toujours l'art et la manière de ne pas se montrer blessant. Être honnête c'est posséder une pureté d'intention même si ce n'est pas évident quand le courage nous fait défaut, mais l’honnêteté est essentielle pour que nos intentions soient pures.


Savoir être positif, parce que c’est vivre en harmonie avec soi-même et les autres. L’attitude positive, c’est  vivre notre vie en croyant que tout ce qui nous entoure est là pour nous aider à nous développer, à être heureux et épanouis. Savoir être positif c'est prendre le point de vue du coté lumineux de la vie, devenir optimiste parce que c'est comme ça que le meilleur se produit. C’est un état d’esprit. C'est considérez l’échec et les problèmes comme une bénédiction et non comme une fatalité. Une attitude positive mène au bonheur et à la réussite et peut changer une vie. Ne garder en tête que ce que l'on souhaite et oublier ce que l'ont ne souhaite pas, est essentiel. Si vous regardez le côté lumineux de la vie, toute votre vie se remplit de lumière. Etre positif à 100% c'est également réussir à accepter les autres sans jugement, sans crainte, les accueillir sans ressentiment négatif car on a comprit que les autres ne sont qu'un reflet de ce que nous somme.


Savoir être généreux, et ce n'est pas forcément donner de l'argent, ou des biens matériels. C'est également et en premier lieu donner de sa personne, c'est a dire un peu de son temps, donner un coup de main, être à l'écoute quand la personne en face de vous ressent le besoin d'être écouter. "C'est en donnant que l'on s'enrichit", disait Mère Térésa. Il n'y a pas de plus belle preuve d'amour que de donner. Le vrais don est celui qui se fait au-delà même du sentiment, sans rien attendre en retour, pour la beauté du geste en quelque sorte. Il y a donner et donner. Donner de mauvaise grâce, à contre cœur, en faisant sentir a l'autre le prix de notre sacrifice, ce n'est pas donner, c'est consentir et acquiescer. Mieux vaut dans ce cas la s'abstenir. On est riche de ce que l'on donne, dit-on et cette richesse là n'a pas de prix.


Il n'y a pas pire juge que nous même, avec nous même. Posséder le sens de la justice, la philosophie du droit, est primordiale. La justice, c’est un peu comme la vérité: il faut se méfier des systèmes tout faits, tout pensés. La justice s’acquiert avec l’expérience, avec le jugement, avec la compréhension libre de préjugés. Le sens de la justice c'est l'acceptation de nos limites et de celles des autres, tout en reconnaissant le droit fondamental de chaque individu de suivre son propre rythme d’évolution, à sa manière. C'est bien de débattre, de posséder un esprit critique, chose que l'ont ne nous apprends pas avant le bac. Il y a tellement de problème sur terre qu'on pourrais en parler toute une vie mais personnellement je ne comprend pas les gens qui proteste contre des problèmes qui ne les touchent pas directement, comme de prendre position dans un conflit sans avoir toutes les informations, d'avoir une pensé binaire ayant la certitude de qui sont les méchant et de qui sont les gentils. Pour ma part c'est beaucoup plus complexe que ça et c'est très délicat de trancher en la faveur d'un partie ou de l'autre. Posséder le sens de la justice, la philosophie du droit c'est avant tout faire preuve de discernement, de justesse, de clairvoyance, de chercher le juste milieu, l'équilibre, la symbiose parfaite.



Chapitre 3 - Tous pareils, tous différents :


Nous somme tous unique, chaque individu est différent. Nous intégrons les événements selon notre vécu, selon notre expérience qui nous à forger tout au l'on de la vie. Même quand nous vivons le même événement chacun l'interprété de son point de vue et le ressent différemment. C'est pour ça qu'il est souvent inutile de se comparait aux autres parce qu'on n'a aucune idée de ce qu'il ressente réellement. Qu'il soit riche, qu'il soit merveilleux, qu'il est marqué l'histoire, qu'il est réussit à faire quelque chose de sa vie, ce qu'il montre en surface n'est que la partie émerger de l'iceberg, chaque personne à ses propre difficulté même les meilleurs. Sur ce point la on est tous pareil, c'est à chacun de surmonter ses propres difficulté.


Pour comprendre les mécanisme qui nous gouverne et qui nous limite, il faut comprendre par quoi nous somme attiré. Nous somme attiré par le fait de se sentir vivant, et ça se traduit par les émotion. L'émotion la plus pur c'est l'amour mais ce n'est pas elle qui nous rend la plus attentif. Nous somme attiré et attentif aux les émotions forte liée aux spectaculaire, aux contenus choquant, aux sensationnels, aux choses extraordinaires. Comme les vidéos ou les gens se casse la gueule, ou font des choses incroyables. Nous sommes attirées par les émotions, les sensations, au bien, au mal, à avoir raison, l'art, le savoir, la connaissance, l'expérience, la technologie, la religion, la musique, la peur, le fait de comprendre, la lucidité, la vie, la mort, la spiritualité, les énigmes, faire des découvertes, tv, les livres, le sport, l'argent, le besoin.


J'en suis venu à me demandé, si nous somme attirés par quasiment tout, et que tout nous influence, par quoi ne sommes nous pas attirés finalement. A la limite de là ou notre ouverture d'esprit se ferme, ou notre curiosité s’arrête, ou notre imagination s’éteint et ou notre réflexion à clôturer le sujet. Cette limite est liée a nos capacité physique, le mental, notre esprit, nos émotions mais surtout à notre attention.


Nous sommes attirés par ce qui attirent notre attention, par ce qui nous rend attentif. Nous somme attiré par ce qui nous rend le plus attentif et ce sont les émotions fortes qui prenne le dessus, plus cette accumulation de sensation et d'expérience sensoriel est grande plus nous nous sentons en vie. C'est pour cela que nous aimons t'en écouter de la musique basé sur un quotient émotionnel élevé par exemple. Vivre un moment intense sollicite beaucoup la mémoire et favorise l’accès à nos souvenir, à qui je suis, c'est peu être pour ça que nous somme autant attiré par les émotions forte, par ce que se sentir vivre est un sentiment extraordinaire qui nous marque longtemps.


Nous sommes attentif aux choses qui est susceptible d'améliorer nos conditions de vie, de provoquer chez nous le bien être, l'épanouissement. Mais également aux choses qui peuvent provoquer du mal, parce que nous faisons attention aux danger, qui amènent aux souffrances. Nous aimons la nouveauté, nous voulons sortir de notre routine chercher l'aventure. Nous sommes attirés par la complexité pourtant nous voulons que tout soit simple. Finalement nous somme attiré par la simplicité mais c'est complexe.


Comment me viennent ces idées noirs, pourquoi je cherche a garder les bonne et à rejeter les mauvaise. Est-ce que ce processus est sain ? Si il ne l'est pas pourquoi ?
Voilà la question qui ma été posé par un internaute après avoir lu mon texte, je vais m'efforcé d'y répondre. Les idée noir nous vienne de différente manière, soit par la déprime, le dégout, soit par la vengeance, la rancune, la haine. Je vais m'attardé dans un premier temps sur les idée noir liée a la déprime et au dégout. Il peu nous arrivé de vouloir jeté l'éponge, de ne plus vouloir affronter la vie. C'est la que c'est idée noir nous nuisent, voudrais nous anéantir, en ne croyant qu'il n'y a plus d'espoir. Je pense que c'est totalement faux si il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème. Pour ce qui est des idées noir liée a la vengeance et à la haine. Ce sont des cercle vicieux comme la déprime, qui faut absolument évité, car ses sentiment se nourrisse de notre malheur et nous rend malheureux. Je ne vois pas a quel moment les idées noirs peuvent nous servir, a part dans le fait de se rendre compte qu'on a fait fausse route et que quelque chose nous pousse a vouloir devenir quelqu'un de différent. Dans ce cas la cela peu être bénéfique, car il peu nous permet de vouloir mieux nous comprendre, pour allez de l'avant. De donner une envie d'explorer les choses sous un angle nouveau, plus positif. Le processus que l'ont a vouloir regardé le coté sain de la vie est le plus judicieux, apaise notre mental. Les idées noir ne sont que des cercle vicieux qui nous colle a la peau. Il faut vraiment comprendre pourquoi les idées noir ne vous rendre pas heureux puis changer sa vision du monde.


Les idées noir peuvent être liée a l'échec. Dans un échec notre égaux est touché. Quand on est en échec on travail notre capacité a tenir le coup, à développer des nouvelle compétence. Dans un premier temps, l'ont se dit, je ne comprend pas ce qui c'est passé, j'ai pas réussit a atteindre mon objectif. C'est la que la persévérance intervient, toute montagne demande un effort pour atteindre le sommet. L'échec forge la personne il l'amène à se dépassé, plus vous tenez le coup est plus vous créer en vous une force énorme. Plus tu travail pour obtenir ce que tu veux, plus tu persévère pour avoir quelque chose que tu rêvé depuis longtemps, plus la joie de vivre libéré une fois l'objectif atteint, est intense. Quand l'ont regarde nos réussites, l'ont remarque que c'est souvent des choses qui ont mit du temps.


Faut pas se prendre au sérieux tout le temps, certaine personne prenne tout au premier degré, se sente frustré dans des situations où il n'y a pas lieu d'être, parce qu'il non pas d'humour. Les gens qui prennent tout au second degré se sentent beaucoup plus heureux, prenne la vie avec légèreté. C'est souvent le cas des plus jeunes qui rigolent facilement et aiment faire des blagues. C'est vrais qu'avec l'âge on devient de plus en plus mature, mais ce n'est pas une raison pour ne plus plaisanté dans la vie et de se sentir outré quand quelqu'un vous fait une petite réflexion. Dans la plupart des cas se n'est pas dit avec méchanceté, mais avec gentillesse et bienveillance. On ne fait pas une réflexion à quelqu'un dans le but de le blesser, mais de l'élever plus haut. Je dis ça parce que je me sens parfois offensé quand ma petite sœur me fait des réflexions, mais à chaque fois elle ajoute c'est pour plaisanter. Je pense qu'on n'aime pas être critiqué, parce qu'on pense tous qu'on essaie de donner le meilleur de nous même. Dans notre esprit on peut être également frustré par certaines pensées, j'ai appris à m'observer et à rester passif sans chercher à réagir ou à me persuader que cette pensée ne me reflète pas. C'est vrais que c'est un paradoxe il faut être dans l'acceptation pour être dans l'amour sauf que si certaine pensée ne sont pas dans l'amour comment les accepter. J'ai pas réellement trouver de solution à par dans le fait de ne plus leur donner de l'importance et de réagir, mais à les prendre plutôt au second degré en félicitant mon petit diable intérieur, en me disant, ah ba bravo.


L'homme et la femme, c'est deux être bien différent, fait pour vivre ensemble mais qui possède une multitude de paradoxe qui les séparent. L'être humain est un être complexe qui possède des instincts animal et qui est à la fois programmer pour se sociabiliser. Tout le monde cherche la simplicité mais c'est complexe. Nous avons tendance à ne pas vouloir vivre seul, à vouloir trouver l'amour. Les rapport homme femme lorsque l'ont est célibataire sont compliquer, les femmes se rapproche des hommes qui leurs sont distants, elle préfère attendre que l'homme aborde, alors que le fait qu'un homme aborde une femme peut diminuer sa valeur à ses yeux. Il est parfois difficile de comprendre le sexe opposé mais l’opposition existe pour faire avancer l’autre, non pour le détruire. La dualité permet la complémentarité, ce qui nous ramène à la compréhension, à l’acceptation et, finalement, à l’entente. Dans le yin se trouve toujours un peu de yang et dans le yang, toujours une touche de yin. Tout comme dans le principe du yin et du yang on trouve un peu de masculin chez la femme et un peu de féminin chez l’homme.


La famille, toujours présent dans notre esprit et dans notre coeur pour ceux qui ne se sont pas fâché avec elle. Le plus important c'est de considérer la famille comme un trésor que nous devons prendre soin. De considérer la famille comme un vase fragile qu'on a placer dans nos main pour la protégé. Une vrais famille se soutient dans toute les épreuves. N'hésite pas à faire des sacrifices pour le bonheur des autres. Une vrais famille à beaucoup de valeur humaniste comme la confiance, l'entraide, l'amitié, la générosité mais également le respect, l'honnêteté, le partage, la sincérité. Même si ce n'est pas toujours évident parce qu'on connais les défauts de chacun à force de passez du temps ensemble, l'ont ne peu s'en séparer définitivement, un lien nous lie avec elle pour la vie. Alors je pense que c'est important de prendre le temps parfois de renforcer les lien avec sa famille.


Ont se rend tous compte de la valeur d'une chose que lorsqu'on est entrain de la perdre. Ont n'osent pas assez souvent dire à nos proches qu'on les aime, peu être par peur de dire les mot "je t'aime", de passé pour quelqu'un de sensible, trop émotif. Pourtant c'est une force d'exprimer nos plus profonds sentiment. L'honnêteté, la sincérité, demande du courage pour que nos intention sois celle de notre cœur. Laisser parler le coeur est un exercice qui n'est pas si évident que ça pour tout le monde. Alors pourquoi on se retient t-on de laisser parler le coeur ? Surement par ce qu'il touche a la corde sensible de ce que nous somme au plus profond de nous. Pour y arriver il faut comprendre que notre amour pour nos proche sont tous différent, nous avons pas le même amour pour notre mère, notre père, nos enfant, les amis, les inconnu. Pour chacun d'entre eux, nous avons des sentiments particulier. Un je t'aime n'a pas la même définition avec vos parent qu'avec votre copine ou votre copain. C'est cette difficulté d'avoir l'expression je t'aime qui exprime une multitude de sentiment divers et variées qui peu rendre sont utilisation délicate. Dans son paradoxe d'un je t'aime différent pour chaque personne, celui-ci exprime toujours la même chose, un attachement très fort et beaucoup d'empathie envers cette personne. Les actes suffise parfois à exprimer nos sentiments et nous n'avons pas besoin de dire "je t'aime" mais tout le monde apprécie quand on lui dit alors osez dire "je t'aime".


Il y a un truc chez moi qui me pousse à toujours vouloir trouver les mots, les phrases, la clairvoyance qui me permettra de m'améliorer ou de comprendre. Si l'on revoyait d'un seul coup, tout ce que l'on a fait pour s'en sortir et trouver des solutions, l'on remarquerait immédiatement que nous sommes des êtres incroyablement perspicace, d'une imagination débordante. L'on ne s'avoue jamais vraiment totalement vaincu. J'aime comparer la vie à un jeu vidéo donc nous sommes le personnage principal. Certain pense que lorsque notre personnage meurt, l'on peut rejouer une partie. C'est ce que certain appel la réincarnation, c'est une idée séduisante parce que comme dans le paradoxe de dieu, dans le fait que l'on ne peut prouver qu'il existe, l'on ne peut prouver qu'il n'existe pas. Nous avons le même paradoxe avec l'immortalité. L'on ne peut prouver que nous sommes immortel, mais on ne peut pas prouver qu'on ne l'ait pas non plus.


C'est vrai c'est une question intéressante, Est-ce que la conscience survie à la mort de notre corps, personne ne peut le prouver, mais cette idée est très populaire dans le domaine religieux et spirituel. Personnellement, je suis athée, parfois déiste, je ne suis pas contre idée de croire au paradis ou à l'enfer. Ya un truc qui me dérange dans la religion, c'est que j'ai l'impression que l'éternité au paradis, c'est comme une carotte qu'on a mit devant l'âne pour qu'il face ce qu'on lui a demande. Après si ça permet de vivre en harmonie pourquoi pas. Les religions personnifie dieu, donc inconsciemment nous croyons que c'est un être, qu'il juge, et n'oublions pas que dieu est parfait, dieu c'est tout les lois divine réunie en même temps, dieu ne peu pas jugé parce que le jugement fait partie de la dualité sur terre. Dieu est unité, dieu ne divise pas. Donc a partir du moment ou on vie une situation est qu'on la juge ont n'est plus dans l'unité mais dans la dualité. Ton but c'est de vivre toute les situation dans l'amour. L'idée qui me séduit le plus, c'est celle de la réincarnation, car si on peut ce réincarner, c'est que nous sommes surement immortel, et qu'il y a peu de chance que ce soit notre première vie. J'aime avoir l'idée que lorsque l'on meurt l'on se remémore toutes nos vies, pour se positionner dans un nouveau champ de conscience, un nouvel angle de vue. En fait si ont été des êtres spirituels venu faire une expérience physique et non des êtres physiques venu faire une expérience spirituelle. Bien évidemment comme je l'ai dit avec le paradoxe de dieu ou de l'immortalité, nous ne pouvons le prouver, donc se ne sont que des suppositions, mais l'idée est séduisante, c'est cool de se dire qu'on est peu être immortel sans le savoir, la réincarnation c'est peut être ça le mystère de la vie.



Chapitre 4 - Le mot de la fin :

Voila c'était mon petit texte sur la vie, je vous souhaite de vivre le plus heureux possible, de prendre soin de vous. De vous réveiller de bonne heure et de bonne humeur. D'avoir le sourire à chaque nouveau rayon de soleil. De faire plein de nouvelle rencontre, de vous faire plein d'amis, de continué à prendre du plaisir à papoter de tout et de rien avec tout le monde. De prendre un instant pour vous, de temps en temps, comme regarder un paysage qui vous laisse sans voix. De voyager encore et encore en passant du bon temps sur notre chère planète terre. De vous dépatouiller tant bien que mal avec vos imperfections. De faire preuve de générosité en partageant de son temps, d'être à l'écoute. De faire preuve de compréhension et de compassion pour vos semblables. C'est tous ce que je vous souhaite d'avoir le plus d'humanité possible. Être heureux est une décision à prendre, c'est à chacun de définir son bonheur et d'arriver à le voir même dans les plus petites choses de la vie. Adoptez le point de vue qui rend la vie magique ! Si il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.


La vie est difficile lorsque l'on ne la comprends pas pleinement et devenir quelqu'un demande énormément de travail. Pour ma part il met devenu important de mieux me comprendre, et de connaitre mes valeurs, mes forces, mes faiblesses, mes qualités, mes défauts et mes convictions. C'est pour cela que j'ai décider de me lancer dans une phase d'écriture de sois. Parfois c'est bien de ce perdre, ça permet de mieux se réinventer. Merci d'avoir lu.



Mes convictions et principes de vie :


[color=#ffcc00] 1) Deux notions fondamentales. Aimer la vie !  C'est nécessaire, apprécie la beauté de la vie en toutes choses. S'aimer soit même ! C'est primordial, s'honorer et être bienveillant pour sois. [color]
2) S’accepter tel que l'on est, avec nos forces et nos faiblesses, nos qualités et nos défauts. Et ça commence par être moins critique avec sois même, on a tous du potentiel, souvent inexploité.
3) Posséder une bonne estime de sois même, c'est a dire de commençais par s'aimer, afin d'avoir une bonne image de sois qui permet d'avoir mieux confiance en soi, ce qui revient a s'aimer encore plus, et posséder encore une meilleure estime de sois. Ce cercle vertueux est essentiel à développer tout ça vie pour vivre heureux et ça commence par quelque recherche sur internet, puis prendre un stylo et du papier afin de résumer pour mieux comprendre et mémoriser cette clé que chaque personne qui on eu de la réussite dans leur vie on exploiter, c'est du travail certes, mais c'est loin d'être insurmontable on vous à déjà tout préparer sur internet. Toute montagne demande un effort pour atteindre le sommet.
4) Croire en soi avant tout, parce que c'est avoir un état d'esprit particulier qui ne rend rien impossible.
5) Avoir une personnalité agréable et bienveillante, gentille et accueillante.
6) Il y a toujours un juste milieu. Dans le yin se trouve toujours un peu de yang et dans le yang, toujours une touche de yin.
7) Posséder une communication non violente à toute épreuve.  
8 ) Savoir être compréhensif, savoir faire preuve de tolérance, même lorsqu’on est en complet désaccord avec les positons des autres. Chacun évolue à son rythme.
9) L’honnêteté est essentielle pour que nos intentions soient pures.
10) Savoir être généreux, et ça commence en premier lieu par donnez de sa personne et de son temps. Savoir être à l'écoute.
11) Pardonner facilement, c'est se protéger des ondes négatives, de ne pas nourrir des sentiments de haine, de rancunes et de vengeance.
12) Ne pas être rancunier, c'est le genre de truc qui file le cancer.
13) Qui ne tente rien n'a rien.
14) Posséder le sens de la justice, la philosophie du droit, elle s'acquière avec l'expérience.  
15) Trouver un équilibre c'est déjà commençais par bien définir ses ordres de priorité.
16) Qui remporte au lendemain, rencontre malheur en chemin.
17) Ne fait pas aux autres, ce que tu n'aimerais pas que l'ont te fasse.
18) Garder à l'esprit la simplicité d'un enfant, pour vivre dans la spontanéité et dans le présent. La vie est douce à qui s'efforce de la simplifier.  
19) Savoir être positif, toujours rester optimiste. Ne garder en tête que ce que l'on souhaite et oublier ce que l'ont ne souhaite pas, est essentiel. Regarder le côté lumineux de la vie.
20) Toujours avoir une activité, une passion, quelque chose qui vous rend soit dynamique, soit curieux, soit enthousiasme ou les trois à la fois.

WikiSpirit

Messages : 2
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Texte sur la vie, Réflexion sur l'étre humain

Message par chapati le Dim 29 Oct - 10:07

Bonjour Wikispirit.
Comment dire ? C'est un peu délicat. Je conçois que votre texte soit animé des meilleures intentions, mais franchement ce n'est pas le bon forum pour ça.
Je laisse votre texte quelques jours et l'enlèverai ensuite... en vous souhaitant un meilleur accueil dans des forums plus généralistes (et bonne chance pour la suite).
Amicalement

chapati
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Texte sur la vie, Réflexion sur l'étre humain

Message par WikiSpirit le Dim 29 Oct - 14:23

Je ne comprends pas trop votre décision, je me demande pourquoi un texte a porté philosophique n'a pas sa place dans un forum de philo dans la catégorie poster vos textes, qu'attendez-vous des internautes, dans cette section, que je comprenne un peu mieux, si cela ne vous dérange pas.

WikiSpirit

Messages : 2
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Texte sur la vie, Réflexion sur l'étre humain

Message par chapati le Dim 29 Oct - 21:59

Effectivement, le texte ne gêne pas à cet endroit. C'est pas ça le problème.
Le problème, c'est que comme vous l'avez vu, il n'y a personne sur ce forum. Ce n'est pas "un" forum de philo, ça le serait (peut-être) s'il était habité. Donc moi, mon idée, c'est pas de faire un forum pour faire un forum (de plus) : je suis pas un réseau social, vous comprenez (mais une personne et pas un "internaute"). Et moi je cherche des gens, si possible intéressés par Deleuze (par la philo à défaut) pour échanger donc sur des thèmes que disons je juge philosophiques. Juste que le forum n'a pas de lisibilité sur internet, donc personne ne le lit. Et les trois (autres) pelés que j'ai pu croiser sur quelques forums philo du web n'ont pas jugé bon de venir ici... et je ne parle même pas de ceux que je n'ai aucune envie de recroiser !
Bref je sais pas comment faire avec ce forum (ni si c'est faisable).
Et votre texte n'est pas non plus vraiment philosophique au sens où moi je l'entend. Pour moi la philo, ça a trait à un rapport entre la pensée (la compréhension) et la vie... comment les deux s'articulent. Vous tentez visiblement une synthèse de ce que vous avez à dire, envie de dire en tous cas, très bien ; mais moi je lis surtout une tentative de comment il faudrait faire, être etc, pour s'arranger un peu (mieux) avec la vie. Bref, ça ressemble plus à une tentative de sagesse (intérieure) qu'autre chose. C'est sans doute louable mais pour moi ça manque de diagnostic, d'états des lieux, de critique, au minimum, d'affirmation aussi. C'est naïf aussi, trop gentil j'ai envie de dire. Certains ont sans doute cette idée (de sagesse) de la philo, moi pas du tout.
Et puis vous êtes jeune, moi pas.
Donc je construis un réseau de thèmes qui m'intéressent, et qui intéresserait qui est susceptible de lire ce forum... et j'ai pas envie qu'il se transforme en conseils de vie et des choses comme ça, en lesquelles par ailleurs je ne crois pas beaucoup. A tout prendre, je préfère attendre.
Voilà.

Bien à vous.

chapati
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Texte sur la vie, Réflexion sur l'étre humain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum