GPA et PMA (pour tous)

Aller en bas

GPA et PMA (pour tous)

Message par chapati le Ven 13 Avr - 19:57

Ici un article dans Libé d'une philosophe et psychanalyste nommée Sabine Propkhoris :

Les différences «naturelles» justifient-elles des droits distincts ? Pour la philosophe Sylviane Agacinski, interdire le recours à la GPA ou à la PMA avec donneur ne serait pas discriminatoire : on prive bien les moins de 18 ans du droit de vote. Mais depuis quand femmes, célibataires, et couples homosexués ont-ils besoin de tuteurs ? Interrogée sur les conditions qui pourraient ou non légitimer la procréation assistée, elle se montre très réservée sur l’extension de l’insémination avec donneur, et considère absolument exclue toute possibilité de légalisation de la GPA. On connaît les convictions et les engagements sur ces questions de celle qui, en plein débat sur le pacs, écrivait que « l’humanité est naturellement "hétérosexuelle" ».

Voici comment, dans le droit fil de cette position assumée à l’époque, elle argumente aujourd’hui son propos :
«en ce qui concerne la procréation, il n’y a pas d’équivalence ni de similitude de condition entre les sexes ou entre les couples. La maternité et la paternité représentent des situations asymétriques et, si les mots ont encore un sens, une mère n’est pas l’équivalent féminin d’un père. Or, le principe général d’égalité ne s’applique pas strictement à certains droits, lorsque des différences naturelles ou sociales justifient des distinctions.
La différence d’âge est un bon exemple : les droits et les devoirs d’un adulte ne sont pas les mêmes que ceux d’un enfant. Si on ne comprend pas cela, on dira qu’un mineur de 18 ans est discriminé parce qu’il n’a pas le droit de vote. On fait la même chose en invoquant à tort et à travers les notions d’égalité et de discrimination.»

Sylviane Agacinski soutient explicitement que la revendication d’égalité de droits en matière d’alliance et de parenté dans l’espace civique est illégitime et abusive au regard de «différences naturelles ou sociales qui justifient des distinctions». Il s’agit là d’une vision politique, proche de positions selon lesquelles «l’ordre naturel» fonde des hiérarchies qui assurent «l’harmonie» du monde social. La famille traditionnelle est, dans cette perspective, le premier support de cet ordre social-moral.

On retombe dans la même incompréhension que lors du mariage pour tous. Les gens suivent leur logique sans tolérer ni jamais répondre à celle de l'autre. Ici, Propkhoris est sur le plan du droit quand Agasinski est sur celui de la nature. Quand elle dit que la nature est "naturellement hétérosexuelle", rien n'indique qu'elle dise autre chose que la nature a besoin d'un homme et d'une femme pour enfanter. La phrase, tirée du livre Politique des sexes (1998), est la suivante :
"il y a d'autres raisons [qu'économiques] pour lesquelles l'homme et la femme ne peuvent exister l'un sans l'autre, d'autres dépendances : la dépendance érotique, pour le plaisir ; la dépendance biologique, pour la procréation ; et la dépendance affective, qui recoupe toutes les autres (...) On me reprochera sans doute de considérer ici comme naturelle cette dépendance, et donc d'admettre implicitement que l'humanité est naturellement hétérosexuelle. J'assume ce point de départ comme relevant de l'évidence".

On peut contester une dépendance érotique, et aussi affective, mais pas une dépendance biologique pour enfanter. Ceci dit, la phrase reste floue : peut-être qu'effectivement Agasinski ne trouve pas "naturel" un érotisme homosexuel, c'est son opinion et son droit. Mais à aucun moment elle ne parle de "hiérarchie", pas plus que "d'illégitimité", ça c'est de l'interprétation pure..
Ce qu'à mon avis elle défend, c'est que le droit n'a pas à aller à l'encontre de la nature... soit une sorte de principe de précaution envers la nature, comme quoi le droit n'a pas à nous faire "oublier" une nature des choses, quelle que ce soit le peu qu'on puisse s'autoriser à en dire (et je suis d'accord avec ça).
Ça n'a évidemment rien à voir non plus avec une quelconque vision "politique" à partir de je-ne-sais quelle "harmonie" du monde social. On est en plein délire. Il est par contre question, à un moment, de mettre face à face la "nature" et la technique, le progrès etc. Et ce volet-là, pourtant essentiel et évident, est soigneusement évité par Propkhoris !


Afin d’appuyer sa démonstration empreinte d’une croyance théorique naturaliste, Sylviane Agacinski va se livrer à une curieuse comparaison : entre la situation du mineur et celle des couples ou personnes dont les situations ne s’ajustent pas au plan voulu par la nature (ou le Créateur). On se demande ici qui parle «à tort et à travers».
La «minorité», faut-il le rappeler, est un régime juridique de protection, «destiné à éviter que l’on abuse de la méconnaissance par l’intéressé des droits qu’il tient de la loi», précise le code civil. Le mineur est placé sous l’autorité parentale. A 18 ans, la personne devient responsable de ses actes, car l’on considère que, devenue adulte, elle est en capacité d’exercer pleinement son discernement.
En quoi la situation de couples homosexués ou des célibataires pourrait-elle être comparée à celle de «mineurs» ? De quoi faudrait-il les «protéger» (ou protéger la société) en leur déniant l’exercice de certains droits dont jouissent les autres citoyens ? Leur discernement serait-il moindre ? En ces temps de leçons de morale procréative, quelques autoproclamés «tuteurs» de leurs concitoyens non conformes aux prétendues «évidences» de l’ordre familial peuvent bien en être persuadés. De là, à convaincre des esprits pleinement démocratiques, c’est une autre affaire.

Exit maintenant le moindre respect : Agasinski parlerait "à tort et à travers", donnerait des "leçons de morale" etc, voire vanterait l'immuabilité de la famille, que sais-je. Sauf que rien ne le démontre, et pas madame Propkhoris en tous cas ! Bref, c'est du blahblah agressif.
Agasinski ne compare en rien les homosexuels aux mineurs, c'est absurde et outrancier. Elle tente de remettre les choses sur le plan de la nature, dans le contexte de la nature : les mineurs ne peuvent naturellement pas être responsables à l'égal des adultes, c'est un fait ; de même, les homosexuels ne peuvent pas se prévaloir du fait qu'une nature veut que deux parents hétérosexuels soient nécessaires pour enfanter. Fin de la comparaison.

Ça n'a rien à voir avec la démocratie. Madame Propkhoris confond là démocratie et égalitarisme, ou justice pour le dire plus gentiment, si l'on veut donc coller à son plan à elle de réflexion. Bref, évidemment que la justice serait de ne pas refuser à certains ce qu'on accorde à d'autres. N'empêche que d'autres critères rentrent en jeu. Par exemple, on peut concevoir qu'enfanter ne soit pas un droit. Pourquoi cela devrait-il l'être ? Et par exemple plus ou moins que d'avoir droit à un toit ou à manger ? Bref on n'est pas dans un monde idéal, et c'est bien là un problème de gauche, de cette gauche qu'on a vu avec Hollande en tous cas. Et si on veut bien redescendre sur terre, on peut par exemple arguer, puisqu'on parle de justice ou d'égalité, que des milliers d'orphelins attendent des parents partout dans le monde. Un enfant sous GPA ou PMA c'est un orphelin en plus. Ben si ! Et là silence radio : face à ce type d'argument, il est clair qu'on n'entendra jamais les adorateurs de la chère justice égalitaire !

Bref, l'incapacité de dialoguer n'a pas reculé d'un millimètre depuis le mariage pour tous. Les pro nous parlaient de progrès social (à raison), les anti d'élaboration d'une norme discutable (à raison), et personne ne répondait à l'autre. Bravo et merci : fin du débat !



PS : pour conclure et répondre d'avance aux interprétations toujours nuancées de mon nombreux lectorat, je suis pour la PMA pour tous (y compris pour les homosexuels), et contre la GPA en général. Donc pas vraiment sur la ligne de madame Agasinski.

chapati
Admin

Messages : 320
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum