Guerre de civilisation & islam

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Dim 7 Oct - 10:45

Les revendications d’attentats par Daech ont longtemps été prises au sérieux. Une forme de protocole de validation de l’identité du (ou des) terroriste(s), ainsi que du mode opératoire, était en effet de règle pour les organes de propagande de Daech, à commencer par son « agence de presse » Aamaq. La crédibilité de ces revendications terroristes a connu cependant une nette dégradation depuis le printemps 2017: les coups portés à l’appareil de Daech, avec la libération de ses bastions de Mossoul en Irak, puis de Rakka en Syrie, ont certainement joué dans cette communication de crise, car Daech a tenté de s’attribuer des attaques qui lui étaient à l’évidence étrangères, afin de compenser sur le terrain médiatique les revers essuyés au Moyen-Orient. La dynamique de la propagande jihadiste demeure pourtant complexe, d’où l’intérêt de revenir sur quatre revendications opportunistes, dont deux concernent la France.
(etc)

http://filiu.blog.lemonde.fr/2018/10/07/les-revendications-mensongeres-de-daech/

Non, sans blague : vous commencez à vous réveiller ?

BRAVO ! (quel scoop)

Allez, continuez votre enquête, les gars, on est avec vous !  albino

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Jeu 8 Nov - 12:31

Californie : une attaque dans un bar-discothèque de Thousand Oaks fait au moins 11 morts
Le tireur présumé est mort, selon la police. Des centaines de personnes se trouvaient à l’intérieur du bar, situé dans la banlieue de Los Angeles, au moment des faits.

https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/11/08/californie-plusieurs-blesses-dans-une-attaque-dans-un-bar-discotheque_5380644_3222.html

Encore !
Ben oui, les américains aussi ont leurs terroristes déséquilibrés et suicidaires. Mais là-bas ils sont plutôt d'extrême-droite et font bien plus de victimes que chez nous. Ça doit être réconfortant pour les familles des victimes de savoir que c'est des petits gars bien de chez eux qui ont massacré leur enfants.

Trump attend avec impatience les analyses de Gilles Kepel pour l'éclairer plus avant...



EDIT : En 2018, les Etats-Unis n’ont pas connu plus de 4 jours sans fusillade de masse
...
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/08/27/depuis-le-1er-janvier-2018-les-etats-unis-n-ont-connu-que-81-jours-sans-fusillade-de-masse_5346640_4355770.html

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Mer 12 Déc - 12:11

Trois morts à Strasbourg, d'autres types "dans un état grave".

Et toujours le même profil, résolument aux antipodes du salafisme : un délinquant (encore, toujours).

Pour voir, j'ai posé ici il y a deux bonnes heures une question au type du Monde qui fait une tribune ouverte autour des attentats de Strasbourg. Je la livre ici :

On a un fiché S qui tire (a priori) au hasard dans la foule, et qui sinon a - comme toujours depuis l'après Bataclan - le même profil de délinquant. Or on entend le gouvernement expliquer que : "la motivation terroriste n'est pas encore établie". Cette précaution oratoire semble changer du tout au tout par rapport à l'ancien gouvernement. Qu'est-ce que ça veut dire selon vous ? Y aurait-il (enfin) une approche différente au sommet de l'état, qui en clair passerait des thèses de Gilles Kepel à celle d'Olivier Roy ? Sinon, voyez-vous une autre explication possible ?

Pas de réponse.


Plus qu'à espérer que le futur discours officiel sera cohérent avec ce genre phrase... et qu'ainsi une autre logique moins raciste aura une chance d'être entendue par la population.

Amen et inch Allah.




EDIT : donc, pas de réponse. L'heure est au recueillement et aux grandes phrases pompeuses. On salue les services, comme toujours admirables etc. Un jeune homme passe en boucle sur une chaîne d'info ; il explique qu'il a passé une heure à faire des massages cardiaques à un type an mauvais état, et au détour d'une phrase, on apprends que les pompiers, pas loin du tout selon lui, auraient mis près de deux heures à arriver et prendre en charge le blessé. Enfin le mort plutôt, puisqu'il est mort. Mais bon, l'heure est au recueillement.

Autre chose, il y a un sketch de Blanche Gardin, qui râle que juste après les attentats du Bataclan, on ait entre autre vanté l'identité française en y parlant du "sens de la fête". Ça le ferait pas trop de le mettre en lien là maintenant, mais bon : les gens rient, ça oui. Sans doute que le quidam du gouvernement l'a zappé, le sketch à Blanche, parce que lui aussi, pour défendre le mode de vie français attaqué par le terrorisme, il a cru bon de parler du sens de la fête. Personne n'a ri, l'heure est au recueillement.


chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Lun 24 Déc - 13:58

Interview de Gilles Kepel (dans Le Point, ici)


On dirait que j'avais raison : Kepel ne semble plus dans les petits papiers du gouvernement Macron :

Chérif Chekatt a-t-il le profil classique d'un radicalisé ?
Kepel : Le profil de Chekatt ressemble à de nombreux autres délinquants passés par la socialisation djihadiste en prison. Les élucubrations "dénégationnistes" que l'on a pu lire dans Le Monde le 15 décembre selon lesquelles il s'agit d'un "faux djihadiste" dont le geste est "dicté par le désespoir" témoignent davantage de la ligne politique des responsables des pages éditoriales de ce quotidien que d'une connaissance des faits et de la réalité des processus de radicalisation aujourd'hui.
Quand on n'est pas d'accord avec lui, c'est qu'on ne connaît rien. Cette litanie insultante, sa majesté va la répéter pas moins de cinq fois dans la même interview ! Pour témoigner d'une telle agressivité, sans doute que c'est qu'il n'a plus les oreilles du pouvoir... et ce serait la bonne nouvelle du jour !

Mais voyons à quoi ça réfère dans l’article incriminé du Monde :
Ces terroristes passent à l’acte parce qu’ils traversent un moment de désespoir. Ils souhaitent en découdre avec la société au nom de l’islam mais ils sont en réalité motivés par un sentiment d’échec personnel et d’injustice. Cherif Chekatt était sur le point d’être arrêté et remis pour la vingt-huitième fois en prison, après l’arrestation de ses complices pour règlement de compte, ce qui n’a que peu de chose à faire avec l’islam.
Ajoutons en outre qu'il n'était rien moins que question d'homicide dans cette affaire. Bref, voilà pour "le désespoir" raillé grossièrement par Kepel (non, les types sont pas en larmes et dépressifs du matin au soir, si c'est ce qu'il veut laisser sous-entendre pour convaincre du ridicule de la position adverse !).
Quant au "faux djihadiste", voilà ce à quoi ça fait allusion :
Le parcours de Cherif Chekatt correspond en tout point à un nouveau modèle de terrorisme apparu il y a quelques années. Ces nouveaux terroristes ont en partage certaines caractéristiques qui permettent de les distinguer de ceux que l’on peut réellement désigner comme des djihadistes. Ils ne connaissent pas bien l’islam, ou pratiquent un fondamentalisme que l’Etat français interprète comme une radicalisation alors qu’il ne porte pas d’intention violente (on connaît fort peu de cas de fondamentalistes ayant pris un virage djihadiste). Ils sont également habités par un profond sentiment de stigmatisation du fait de leurs origines étrangères et de leur implication dans des affaires criminelles ou des actes de délinquance (...) Le fondamentalisme islamique que l’administration pénitentiaire confond souvent avec la radicalisation est l’un des points d’achoppement. Cherif Chekatt, au cours de son dernier séjour en prison, faisait du prosélytisme, culpabilisait les autres détenus les reprenant sur leur pratique de l’islam et était agressif vis-à-vis du personnel. Or, les vrais radicalisés dissimulent leur foi djihadiste au lieu de l’exhiber ; ils savent pertinemment qu’en affichant ainsi leur religiosité, ils sont immédiatement fichés par les autorités.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/12/14/cherif-chekatt-ou-le-faux-djihadiste_5397185_3232.html
Et merci de souligner que : "on connaît fort peu de cas de fondamentalistes ayant pris un virage djihadiste" (fort peu et aucun passage à l'acte à ma connaissance). Ce que je soutiens ici ou ailleurs depuis les attentats de Nice. Et je ne parle pas de la "stigmatisation", puisqu'il est clair que les responsables (dont Kepel le premier) ne feront jamais de mea culpa là-dessus.


Le réservoir de djihadistes dormants en France est-il bien évalué ?
Kepel : Le problème est que depuis la disparition des renseignements généraux, la collecte des "signaux faibles" s'est considérablement réduite. Ajoutez à cela la méconnaissance générale des schémas de pensée djihadistes, et vous comprenez pourquoi les sociologues qui expliquent qu'une affaire comme celle de Chekatt "n'a rien à voir avec l'islam" a tant de succès auprès de notre administration et de la bien-pensance de certaines rédactions : ils confortent par l'affichage de leur propre ignorance les certitudes de leurs interlocuteurs incompétents.
"Méconnaissance des schémas de pensée djihadiste", deuxième ! On ajoutera l'utilisation du terme de "bien-pensance", révélateur de qui prétend penser par lui-même sans jamais argumenter sur les analyses adverses, particulièrement à la mode au RN ces derniers temps, par exemple. En tous cas on n'entendait pas ce mot dans sa bouche quand son altesse sérénissime était la voix qui murmurait à l'oreille de Valls !


Instruite des précédents Merah, Kouachi ou Coulibali, la France a-t-elle su s'adapter face à la menace djihadiste ?
Kepel : Le traitement de l'affaire Merah est le principal échec intellectuel du renseignement français (...) Depuis lors, beaucoup de progrès dans la connaissance ont été faits, mais il reste des failles importantes, notamment dans le monde pénitentiaire où les politiques de "déradicalisation" ont été menées surtout par des psychologues ignorants des réalités sociologiques, doctrinales et culturelles du djihadisme.
Les "progrès de connaissance", c'est lui : ça fait trois fois.
"Ignorants des réalités du djihadisme", ça fait quatre.


En se concentrant sur les banlieues parisienne, lyonnaise et marseillaise, n'a-t-on pas baissé la garde sur d'autres villes où le terreau islamiste s'est renforcé ?
Kepel : C'est toute la question du redéploiement du "Renseignement territorial", et plus généralement de la formation de ces personnels. Quelle est leur connaissance de la culture salafo-djihadiste ?
Cinq fois...



Le Monde, journal représentatif de l'islamo-gauchisme... t'es bien sûr, Kepel ?

Ndlr : c'est ainsi qu'il qualifiait ses détracteurs au temps des attentats de Nice (voir ici et aussi le post d'avant). "L'islamo-gauchisme" s'est donc mué en "bien-pensance"... sacré Kepel, quel farceur !

santa


chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Jeu 21 Fév - 8:42

Shamima Begum, 19 ans, épouse d'un jihadiste, déchue de sa nationalité britannique (ici dans Libé)


Il y a peu, les néo-féministes les plus enragées voulaient introduire une inaptitude au consentement sexuel en dessous de quinze ans : trop jeune pour comprendre ces choses-là assuraient-elles.

Il y a quelques années, une gamine d'à peine quelques mois de plus à décidé d'aller faire la jihad en Syrie. Quatre ans après, Daesh est vaincu et son mari (rencontré là-bas) emprisonné elle ne sait où. Elle n'a plus d'autre choix que de rentrer en Angleterre.

Mais l'Angleterre n'a pas trouvé bon de déclarer que quinze ans, c'était "trop jeune" pour comprendre les conséquences d'un choix tel que celui qu'elle a fait. L'Angleterre a décidé de la déclarer "apatride".

A quinze ans, on est donc supposé ne pas être suffisamment lucide pour comprendre qu'on peut refuser un acte sexuel, mais on l'est assurément pour comprendre les conséquences qu'il y a à partir faire la guerre...

Y a-t-il un quelconque accord de passé entre les états afin que cette jeune femme (et son bébé) puisse avoir le droit de vivre quelque part sur cette planète ? A priori non.

C'est donc une nouvelle forme de loi : il ne suffit plus d'être né quelque part pour avoir le droit d'y vivre. On peut se voir refuser de vivre là où l'on est né, quand bien même on n'aurait pas d'autre endroit où aller.

Faudra-t-il bientôt payer le fait de naître pour avoir le privilège de pouvoir vivre quelque part ?


Sad

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Mar 26 Fév - 21:29

Hijab de sport.

D'après l'Obs (ici), Décathlon aurait d'abord plaidé l'erreur en assurant que le hijab destiné aux femmes voulant courir sans montrer leurs chevelure "aurait été créé pour le marché marocain". Puis il aurait changé de discours en assumant au contraire "la commercialisation du produit en France".

Les voix les plus réac de la politique française se sont bien gardé de réagir, pour ne pas ternir on ne sait quelle image que les plus innocents se feraient d'elles, mais sur les réseaux sociaux les types se sont déchaînés : "insultes et menaces auprès des équipes", d'après les responsables de Décathlon. Quelques politiques bien réac ont cru bon d'ajouter leur grain de sable, certains mélangeant d'ailleurs hijab et niqab, montrant ainsi leur incompétence sur des sujets dont ils semblent avoir tant hâte de faire connaître leur opinion au monde.

Finalement Décathlon a fait machine arrière et le hijab de sport ne sera pas pour l'heure commercialisé. Plus besoin des aboiements de Valls comme au doux temps du burkini, les menaces des réseaux sociaux aujourd'hui suffisent. On imagine qu'à l'instar des incivilités haineuses proférées à l'encontre de Finkelkraut, Macron va immédiatement dégainer l'état d'urgence et défendre la liberté et les traditions d'une part des citoyennes françaises face à la haine des réseaux sociaux...

Guerre de civilisation & islam - Page 2 7f0dbfd_Bx9-ZQ7kX0PX7y5i3nMwd_2g

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Mer 27 Fév - 16:55

Hijab de course (suite)

Polémique sur le hijab : la France conspuée par la presse internationale (Libé, ici)

"Un hijab pour les joggeuses musulmanes, en France c’est un scandale, titrait ironiquement le Washington Post mardi. La France s’est plongée dans le ridicule en parlant des vêtements que les femmes musulmanes peuvent choisir de porter ou non". Il qualifie même la polémique "d'affaire d’Etat", au cours de laquelle "les hauts responsables français [ont pris] une pause dans leur gestion des crises politiques afin de gérer ce vêtement prétendument offensant".

Die Welt insiste sur l’aspect légal du port du voile en France, explique que le voile intégral est interdit, mais que le vêtement sujet à la polémique était un hijab, un foulard qui ne couvre que les cheveux et le cou.

"Le hijab de Décathlon est-il en passe de devenir le nouveau burkini ?" s’interroge El Pais. "En France, l’utilisation de n’importe quel vêtement qui couvre le corps de la femme musulmane est toujours sujette à controverse dans la société et dans la sphère politique, au nom d’une conception fermée de la laïcité".

Tout commence la semaine dernière. Un blogueur s’étonne que cet accessoire soit disponible au Maroc mais pas en France. Decathlon lui répond qu'il sera prochainement mis en vente dans l’hexagone. Plusieurs féministes et comptes d’extrême droite commencent à s’insurger. Aucun média n’a encore repris l’info.

Lydia Guirous, porte-parole LR, est la première politique à tweeter : "Décathlon se soumet également à #islamisme qui ne tolère les femmes que la tête couverte d'un hijab pour affirmer leur appartenance à la oumma et leur soumission aux hommes". À partir de là, droite, extrême droite, une frange de LREM et le printemps républicain se sont tous rejoints pour dénoncer cette commercialisation. Jeannette Bougrab, ancienne secrétaire d’Etat à la jeunesse sous Sarkozy, explique que Decathlon se rend "complice d’une idéologie rétrograde". Valérie Rabault, socialiste et présidente du groupe à l’Assemblée, relaie un communiqué des Vigilantes, réseau de féministes laïques, et appelle à boycotter Decathlon.

Entre-temps, plusieurs articles sont sortis sur la polémique. A partir de là, tous les politiques invités sur les plateaux sont interrogés. Marine Le Pen tweete dans l’après-midi : "Décathlon, à fond pour l'islamisme !" Le mélange des genres culmine quand Michèle Delaunay, ancienne ministre de François Hollande, "aime" le tweet du frontiste Jean Messiha. LREM et le printemps républicain réagissent en invoquant la laïcité et l’égalité femmes-hommes. Agnès Buzin explique ainsi cette mise en vente ne correspond pas à "sa vision de la femme". Corine Lepage a retiré son tweet où elle dénonçait, au prix d’une confusion, un accessoire qui visait à cacher le visage des femmes.
Marlène Schiappa n’a de son côté pas commenté cette polémique.


Notons tout de même plusieurs voix divergentes au sein de la majorité.
La ministre des sports ne fait qu’insister sur "le droit en vigueur" et rappelle que "son rôle est de promouvoir le sport pour tous dans une logique de progrès, d’inclusion, de respect d’autrui et de mixité". Olivier Faure, Benoît Hamon et Yannick Jadot n’ont, eux pas réagi à la polémique. Tout comme les Insoumis, où seule Danièle Obono a dénoncé une "campagne de diversion et de stigmatisation".

(résumé et re-découpé depuis Libé, ici)

A noter : les néo-féministes avec la droite et l'extrême-droite (et une PS nostalgique de Valls, sans doute). Et Schiappa qui, entre deux bourdes, commence peut-être à prendre du recul par rapport à ce merdier.


Guerre de civilisation & islam - Page 2 5b6d79ed09fac266278b4568

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Jeu 28 Fév - 8:59

Dans Causeur, un type défendant je ne sais quelle valeur occidentale, écrit sans rire : "Moi qui pensais que l’universalisme, par définition, ne pouvait pas être une affaire blanche. J’avais tout faux". Visiblement, quelque chose ne lui traverse pas l'esprit : il y avait marqué "universel" dans la propagande blanche, donc c'est que le blanc est universel et pas les autres. Fermez le ban. Il y a aussi marqué liberté et fraternité, on imagine que le type est persuadé que c'est nous qui avons inventé la fraternité...
Complètement abruti.
Mais bon, c'est Causeur. Plus grave, on se demande si Joffrin n'en est pas au même stade d'analyse. Ses éditos sont de plus en plus illisibles. Il commence par ricaner en parlant de la polémique sue le hijab. J'ai peur qu'il ne soit persuadé qu'il n'y a rien à comprendre à tout ça. Pour lui, c'est affaire de réseaux sociaux et il fait la leçon au dessus de la mêlée. Il en oublie presque les politiques : ils sont hystériques souffle-t-il avec condescendance et passe à autre chose.
Non, Libé ne mérite pas ça.
Bref, ça ne lui traverse pas l'esprit non plus, le coup de la prétention à l'universalité. La France est de plus en plus raciste mais Joffrin ne le sait pas : il ne sait déjà pas son néo-colonialisme à lui. Et de poursuivre sur la liberté d'expression. Ah là ça devient sérieux comme sujet ! Faudrait parler doucement, pas comme dans Twitter, et du coup on pourrait tout dire, fait-il. Sauf que pour dire quoi ? Pour balancer que le hijab serait "un signe de soumission pour la femme".
Et là on voit les dégâts que Valls a pu faire à la gauche : c'est qu'on voit plus la frontière avec Le Pen avec ces conneries. Et ça c'est grave. Et c'est ça qu'il ne voit pas, forcément. Mais ça lui suffit pas, il lui faut encore dire que concernant le droit des femmes, les pays musulmans sont "en retard". Il dit pas "arriérés" il ose pas, mais quelle différence ? Ça suinte de partout.
Bien sûr, c'est pas faux que dans les pays musulmans, y'a du boulot pour les droits des femmes, mais c'est surtout que c'est pas organisé pareil : les valeurs et les rapports de force sont ailleurs que là où il croit, là où il les imagine. Et il n'y comprend rien, voilà l'histoire toute simple.
Mais surtout c'est pas le sujet. Le sujet c'est le voile en France, et les gens qui deviennent durs, haineux, violents, infects. Bref racistes. Et après en avoir fait des tonnes sur l'antisémitisme depuis qu'un crétin a insulté Finkelkraut, voilà qu'on ricane en raillant le voile d'un demi milliard de femmes. C'est pas pareil on dirait. Seraient arriérés, c'est ça ? C'est ça la raison ? (dit doucement ou fortement).
C'est tragique de lire ça dans Libé. En tous cas le hijab, il en veut pas, lui SAIT ce que ça représente et il n'y a pas à discuter. Du Joffrin pur jus : mon interprétation c'est la vérité, je sais. Et d'ailleurs, plus simplement : JE SAIS parce que je suis universel. C'est tout ? Ben oui c'est tout.

https://www.liberation.fr/politiques/2019/02/27/vade-retro-hijab_1711917

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Mar 5 Mar - 9:36

Il y a encore le formidable cas Taché, un député LREM plein de bonnes intentions mais visiblement pas vraiment rompu à l'exercice de l'oralité. Osons : Taché fait tache. C'est que, pour se désolidariser du flux raciste qui s'empare du pays, il n'a rien trouvé de mieux à faire  que de comparer le hijab à un serre-tête (porté par une catholique explique-t-il, dans un souci pédagogique bien compréhensible). Haro sur le malheureux : "quoi, un serre-tête lui réplique du tac au toc la sensuelle Schiappa, m'enfin l'autre hé, on lapide pas pour un serre-tête non porté, pas comme avec la hirqa ou le burjib !" Le malheureux n'a plus qu'à s'excuser. Pour cela il utilise la formule traditionnelle : "je m'excuse d'avoir été mal compris par les crétins qui comprennent rien à rien". Un bel exemple d'humilité, note Le Figaro. Mais le mal est fait, la confédération des porteuses de serre-tête s'indigne : "nous le serre-tête, c'est notre liberté, pas comme les autres tarées" tweete-t-elle sans la moindre faute d'orthographe. Les néo-féministes surenchérissent : "les autres moyenâgeuses sont pas libres de porter un serre-tête comme nous-les-femmes. Les pauvres, n'entendez-vous pas leur désarroi ? "Il faut sanctionner Taché, éructe un responsable de la commission des conflits de la majorité présidentielle : pas même capable de trouver un exemple qu'à tout bon, y nous fout trop la honte". Or à l'auguste Taché revient la non moins auguste charge de co-animer ladite commission... et avec la signora Schiappatchitchi elle-même ! Du coup ça pose une question terrible : pourront-ils encore faire leur petite commission ensemble ? Devant l'inquiétude du pays, on intervient en haut lieu : Taché est exclu du forum mis en garde quinze jours par la commission. Quinze jours sans petite commission ? A-t-il seulement encore droit de twitter ? Personne ne sait vraiment si, au pays des droits de l'homme, on a osé aller jusque là. "Sommes-nous encore en démocratie", s'interroge un gilet jaune en direct de Garges-les-Gonesses ? La France a peur. La majorité s'étripe. La presse est à bout. Benalla propose ses services pour un retour au calme. Macron est enfermé aux toilettes depuis trois jours, il se murmure qu'il refuserait de communiquer.

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Sam 16 Mar - 17:27

Christchurch, New Zealand

Dans un manifeste entre fascisme et apologie du meurtre intitulé "Le grand remplacement", Brenton Tarrent, le tueur de Christchurch, théorise sur internet un "génocide des Blancs" et invite les nationalistes blancs du monde entier à suivre son exemple. Le terroriste professe un racisme "séparatiste", voulant mettre fin à toute cohabitation ethnique, à partir d'une déshumanisation méthodique de ses victimes, systématiquement désignées comme des "envahisseurs".

Les précédents attentats d'ultradroite :
En juillet 2011 en Norvège, Anders Behring Breivik commet un massacre qui fera 77 morts.
En juin 2015 en Caroline du Sud, Dylann Storm Roof tue neuf  afro-américains dans une église méthodiste.
En janvier 2017 à Québec, Alexandre Bissonnette ouvre le feu dans une mosquée , six morts et 35 blessés.
En août 2017 en Virginie, Alex Field Jr. fonce dans une manifestation contre l’extrême droite, un mort, 28 blessés.
Le 27 octobre 2018 en Pennsylvanie, Robert Boxers ouvre le feu dans une synagogue, onze morts

https://www.liberation.fr/france/2019/03/15/tuerie-de-christchurch-74-pages-hallucinees-contre-les-envahisseurs_1715466


"Pages hallucinées" titre Libé, pour décrire le délire du dernier débile instaurateur de terreur. Libé a raison mais aussi tort. Raison de dire que celui-là est taré. Forcément, pour arriver à commettre un tel acte. Mais tort aussi, d'employer ce genre d'expression tant que le même diagnostic n'est pas appliqué aux terroristes islamistes. Brenton Tarrent, en plus d'être un sale con raciste, est un taré (ce qui, bien sûr, ne le dispense pas d'une part de responsabilité), mais ni plus ni moins que les islamistes qui font la même chose. Or quand l'Angleterre refuse à l'une de ses ressortissantes le droit de revenir dans son pays après un stage en Syrie, jusqu'à se foutre complètement du fait qu'elle ait décidé de partir faire la guerre au monde à l'âge de quinze ans, ça veut dire qu'elle procède à son encontre d'un tout autre diagnostic que celui de "tarée". Pour l'Angleterre on est pleinement responsable, même et sans parler de nos actes : de nos simples choix... à quinze ans ! (voir ici)

Bien sûr que dans l'un comme dans l'autre sens tout cela n'est que délire, et types assez déséquilibrés pour écouter leur délire plus que tout autre chose au monde, quitte à tout oublier tout le reste, tout ce qui fait le monde, et exécuter les actes les plus insensés ! Fascisme de la pensée face au sensible... fascisme.

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Lun 18 Mar - 21:26

Utrecht

Décidément, il n'y a pas un politique pour sauver l'autre. Un taré a semé la terreur en ouvrant le feu sur des passants à Utrech aujourd'hui... vraisemblablement en réponse au carnage du débile d'extrême-droite en Nouvelle-Zélande. Et tout ce que trouve à faire le premier ministre hollandais, c'est d'attiser les choses en parlant "d'attaque contre notre civilisation".

On dirait que ça les excite toute cette histoire : que l'idée de guerre les excite. Complètement abrutis...

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/18/pays-bas-plusieurs-blesses-dans-une-fusillade-a-utrecht_5437767_3210.html

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Jeu 21 Mar - 12:35

Milan

Les carabiniers ont sauvé, de justesse 51 collégiens pris en otages et menacés dans un bus près de Milan par leur chauffeur. Italien d’origine sénégalaise, il a invoqué le sort des migrants africains morts en Méditerranée pour expliquer son geste, avant d’incendier le véhicule. C’est un miracle, cela aurait pu être un carnage. Le chauffeur a été interpellé sous les chefs de "prise d’otage, massacre et incendie" avec la circonstance aggravante de terrorisme.

Il a été décrit comme sans histoire, a agi sans liens avec l’islamisme radical, a estimé au cours d’une conférence de presse le chef de la cellule antiterrorisme de Milan. Ses actes étaient prémédités depuis plusieurs jours, il voulait que le monde entier puisse parler de son histoire. L’homme a posté sur Youtube pour expliquer son action. Divorcé de son épouse italienne, il a deux enfants adolescents. Selon son avocat, il a expliqué qu’il "voulait faire un geste éclatant pour attirer l’attention sur les conséquences des politiques migratoires". Selon le témoignage d’un garçon pris en otage, le chauffeur aurait affirmé avoir perdu "trois enfants en mer".

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/21/italie-massacre-evite-de-justesse-pour-51-collegiens-pris-en-otage_5438987_3210.html

Et encore... et encore des gens a priori sans histoire qui deviennent fous, entre stigmatisation généralisée et surenchère de partout. Et encore un type disjoncte, sans lien nous dit-on avec les réseaux islamistes. Bah, les autres ex-voyous avaient si peu de lien... tellement moins qu'avec le petit banditisme ! Et moi je dis "tarés". Comme d'autres tarés au Etats-Unis qui font le coup de feu à droite à gauche, tous les quatre jours disent les statistiques, sur tel rassemblement, université etc.
Pareil. Tarés.
Et ce dans un contexte où des politiques complètement abrutis ne trouvent rien de mieux à chaque fois que de parler des "valeurs de l'occident" que des types voudraient détruire... et de stigmatiser sans cesse, sans répit, sans relâche, toujours les mêmes. Pauvres cons. Ah celui-là est plutôt noir et peut-être même pas du tout musulman ? On sait pas trop. On nous dit pas hein, pourquoi faire ? Peut-être qu'ils auraient l'air con à le dire, des fois que le type serait catho hein ? On sait pas. Donc ce serait pas Daesh. Des liens, de moins en moins. Un chauffeur de bus sans histoire, c'est pas Daesh. Bravo bravo les enquêteurs. Alors quoi, les chauffeurs de bus veulent détruire l'occident aussi ?
Complètement cons.

Des tarés et des cons.



PS : Aux Pays-Bas, l’émergence inattendue d’un nouveau parti europhobe et anti-immigration (ici).
Non, sans blague ? Quelle coïncidence !

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Dim 24 Mar - 13:06

Le thème du «grand remplacement» relève de l’incitation à la haine raciale

Tel est le titre d'une tribune de Libé (ici), où monsieur Tin, président d'honneur du CRAN (association anti-raciste), propose que soutenir l'idée du "grand remplacement" soit désormais considérée comme une "incitation à la violence, à la haine et au terrorisme". Son argument est le suivant : la thèse serait depuis l'attentat de Nouvelle-Zélande "un mobile" pour terroristes, dans la mesure où ceux-ci s'en réclament. Et si ceux qui affirment cette théorie "n'appuient pas sur la gâchette, ils fournissent les munitions et orientent le canon". Bref, ils seraient dans une logique "raciale, xénophobe et complotiste qui mène au terrorisme".

Ce monsieur a toute ma sympathie, et dire que ceux qui professent l'idée de grand remplacement soient dans des logiques raciales, c'est juste un constat qu'on peut facilement de vérifier à la lecture des réseaux sociaux comme dans les discours de certains politiques. Prêcher le "grand remplacement" est évidemment un acte politique qui situe son auteur du côté de l'extrême-droite. Mais de là à faire du thème un "mobile"...

Le Monde parlait aussi de "grand remplacement" hier, concept dont il attribuait l'idée à l'extrême-droite, idée qui existerait depuis la fin du XIX° siècle, et qui dirait : "le remplacement démographique et/ou culturel des Blancs par les juifs, puis les immigrés européens, pour désormais se concentrer sur les immigrés non blancs". Voilà qui éclaircit les choses, même si la situation n'est sans doute pas la même.

Un "mobile" donc, nous dit Tin. Mais c'est compliqué de parler de mobiles parce que ça relève souvent d'interprétations. Du Coran par exemple bien sûr, mais aussi de n'importe quoi d'autre. C'est pas en lisant Renaud Camus (l'inventeur de l'expression, ndlr) qu'on décide de massacrer des gens, c'est pas comme ça un "mobile". C'est tout un processus qui fait "mobile". C'est en étant sans doute déjà raciste ET voyageant en France ET en lisant Camus ET en étant inspiré par le fascisme ET en étant taré que Brenton Tarrent a fini par agir. Et chaque élément est affaire d'interprétation, selon comme il s'insère dans un délire personnel. C'est que tout peut devenir "mobile" à la fin, selon l'interprétation qu'on en a, le délire qui nous tient. Le risque est donc de condamner n'importe quoi dans l'affaire : Tarrent aurait pu se faire engueuler un jour par un arabe que ça aussi aurait fait "mobile"...

D'ailleurs une partie du discours de Camus a lui-même disparu dans l'interprétation, plus précisément dans l'usage qui est fait de l'expression. On a pris le terme de "remplacement", on a occulté le reste. Tin rappelle que Camus a été condamné en justice parce qu'il avait présenté les immigrés musulmans comme "des guerriers envahisseurs dont le seul objectif est la destruction et le remplacement du peuple français et de sa civilisation par l’islam". Bref, soit il est fou soit c'est tout ce qu'il a trouvé pour inciter à la haine, en prenant au passage les gens pour des cons (= en se prenant lui-même pour ce qu'il n'est pas). Or si vous demandez à n'importe quel type rabâchant cette théorie s'il croit que les musulmans en France ont sciemment pour objectif de remplacer la population blanche, ça le fera bien sûr rigoler.

Ledit remplacement joue aussi dans l'esprit des gens sur le registre culturel, et là c'est juste pas sérieux. Le problème d'une éventuelle perte d'identité de l'Europe est évidemment avant tout lié aux conséquences du néolibéralisme (rejeté d'ailleurs maintenant par tout le monde, des sondages autour de 85% le confirment actuellement). Les immigrés n'y sont pour rien et en faire les boucs émissaires est absurde.

Un mot encore sur la logique de Tin selon laquelle le terrorisme serait l'aboutissement d'une "logique raciale, xénophobe et complotiste". Que le tueur en Nouvelle-Zélande soit dans une logique raciale, il l'admet lui-même en se disant "fasciste" (pour ce qui est des islamistes, c'est plus compliqué). Maintenant que tout racialisme mène au terrorisme, non je crois pas. Je le répète, les terroristes sont des tarés : il faut être taré pour massacrer des innocents en imaginant que ça va changer le monde, il faut être taré pour massacrer des innocents tout court d'ailleurs (si les types veulent la révolution, qu'ils ciblent au moins leurs ennemis). Bref la terreur ça peut marcher en Afghanistan ou en Syrie, quand le pouvoir est réellement au bout de la kalashnikov, mais pas en France à raison de 5 morts par an.

Tin se trompe de cible. Les terroristes ne sont pas forcément racistes et le racisme n'amène pas forcément au terrorisme, si ce n'est au terrorisme intellectuel (ce qui est certes déjà insupportable). Des millions de gens sont sans doute plus ou moins racistes en France ; très peu, même assurés d'une immunité totale, seraient capables de massacrer une foule d'inconnus, façon Brenton Tarrent.

Maintenant si les fascistes se mêlent de propager leur terreur, ça peut devenir dangereux : ça peut amener à une escalade entre eux et les islamistes. Et dans ce cas, on ose espérer qu'au moins on les pointera du doigt avec le même force que pour les autres, parce que pour le coup OUI, il s'agira d'être en guerre contre ces gens, parce que OUI ceux-là auront pour but de déstabiliser le pays par une surenchère terroriste, ET pour politiquement en profiter pour s'imposer... quand les buts des attentats islamistes en occident n'étaient (pour ce que j'en pense) QUE de se faire de la pub en faisant croire à "une lutte finale mondiale" pour étoffer les adhésions en vue de combats, mais tout à fait ailleurs qu'en Occident !

Le guerre à mener ici en France est bien contre le fascisme et non je-ne-sais quel délire civilisationnel, il n'y a pour moi aucun doute là-dessus.

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par chapati le Lun 1 Avr - 3:26

Casque, voile et leçon de démocratie (la laïcité à l'indienne)


Le modèle indien de sécularisme (Rajeev Bhargava)

La structure de l’État définie par la Constitution est séculariste. Elle ne reconnaît aucune religion d’État, ne confère à la religion aucun droit de regard sur les lois du pays. La liberté religieuse est garantie ainsi que la liberté d’abjurer toute religion. L’État a le devoir de s’abstenir de toute discrimination envers ses citoyens sur la base de leur religion, leur race, leur caste, leur genre ou leur lieu de naissance. Toutes les lois pénales sont sécularistes (une seule anomalie persiste : une partie des lois civiles qui traitent de la famille, du mariage et de l’héritage relèvent de la religion).

Le sécularisme indien s’engage à permettre une autonomie relative des communautés religieuse et leur égalité de statut au sein de la société. Il reconnaît aux individus le droit d’exprimer leurs croyances religieuses, mais aussi aux communautés religieuses celui d’établir et de maintenir les institutions éducatives essentielles à la conservation de leurs traditions spécifiques (ainsi que leur accès à des fonds publics). Il s'assure que la principale communauté religieuse ne domine pas les autres, et est conçu pour lutter à la fois contre les phénomènes de discrimination internes aux religions et contre la discrimination au nom de principes religieux dans des sphères civique ou politique.

Il ne sépare pas de façon absolue l’État de la religion. L’État peut intervenir dans les affaires des religions, soit pour les aider, soit pour les contrecarrer. Il peut offrir une aide financière à des institutions éducatives de communautés religieuses mais aussi intervenir dans le fonctionnement d’institutions qui refusent d’accorder un statut égal à certaines de leurs propres membres (par exemple, l’interdiction de la discrimination envers les intouchables et l’obligation de permettre à tous, quelle que soit leur caste, de pénétrer dans les temples hindous, et potentiellement de corriger les inégalités de genre).

La Constitution interprète cette séparation comme une "distance de principe". Le seul critère qui détermine son intervention est le respect ou non de valeurs telles que la liberté, l’égalité et la justice. La distance de principe est différente de la neutralité, qui implique que l’État soutienne ou s’oppose à toutes les religions de la même manière (que s’il intervient dans les affaires d’une religion, il doive le faire pour toutes les autres). Par exemple les sikhs demandent d’être exemptés du port obligatoire d’un casque prescrit par le code de la police pour permettre le port du turban exigé par leur religion. La distance de principe permet ainsi qu’on interdise (ou qu'on encadre) une certaine pratique aux membres d’une certaine culture, mais qu’on l’autorise aux membres d’une autre au vu du sens particulier qu’elle revêt pour eux. La seule obligation est d’assurer que la relation entre l'Etat et les religions ne soit pas guidée par des motifs religieux, mais cohérents avec un certain nombre de valeurs et de principes.

L'Etat n’est pas hostile à la nature publique des religions : les communautés religieuses bénéficient d’une reconnaissance officielle et donc publique. L'engagement en faveur de valeurs et la distance de principe signifie que l’Etat doit trouver un équilibre entre différentes valeurs. La Constitution séculariste facilite la participation de toutes les organisations religieuses à une société libre et égalitaire.


Cette réalité légale ne doit cependant pas être confondue avec celle des faits. La situation sur le terrain est ambiguë. Des hindous d’extrême droite poussent à l’institution politique d’un hindouisme officiel qui menace de saper l’égalité entre les religions ainsi que le caractère pluriel de l’hindouisme. Dans plusieurs endroits, ce sécularisme est régulièrement en crise.

(résumé depuis https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2007-2-page-121.htm)

chapati
Admin

Messages : 467
Date d'inscription : 28/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://philodeleuze.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Guerre de civilisation & islam - Page 2 Empty Re: Guerre de civilisation & islam

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum